Vous recherchez une actualité
Actualités

PLAIES: Création d'un Institut de la cicatrisation au Groupe hospitalier Paris Saint-Joseph

Actualité publiée il y a 6 années 10 mois 3 semaines
GHPSJ

L’Institut de la cicatrisation «Jean-Paul Belmondo » aura pour objectif de renforcer la prise en charge et développer la recherche et la formation sur les plaies chroniques, explique le Groupe hospitalier Paris Saint-Joseph (GHPSJ). L’Institut sera adossé au service de médecine vasculaire et aura pour vocation de développer une activité de soins, de recherche et de formation sur une spécialité de médecine très peu enseignée et complexe sur le plan de la prise en charge.


Installé au cœur du GHPSJ, l'Institut va regrouper des personnels soignants et paramédicaux de l'hôpital et d'autres hôpitaux en Ile-de-France ainsi que des internes en médecine et des chercheurs, dans les domaines de la médecine vasculaire, l'infectiologie, la dermatologie, la diabétologie et la chirurgie plastique. L'Institut est adossé au service de médecine vasculaire du GHPSJ, dirigé par le Dr. Pascal Priollet, un service reconnu dans la prise en charge et la prévention des maladies des vaisseaux périphériques (artères, veines, microcirculation, lymphatique) qui dispose de 40 lits d'hospitalisation et assure des consultations quotidiennes.

Développer la prise en charge et former le personnel soignant sur les plaies chroniques est une urgence : Les plaies chroniques, notamment d'origine vasculaire (ulcères de jambe par exemple), sont fréquentes, particulièrement chez la personne âgée, touchant jusqu'à 3% des plus de 80 ans. Souvent douloureuses, elles ont un retentissement majeur sur la qualité de vie des personnes qui en souffrent et génèrent des dépenses de santé non négligeables.

La prise en charge de ces plaies pourrait être améliorée en renforçant les liens entre la ville et l'hôpital, l'éducation des patients et la formation des médecins et des autres professionnels de santé.

Ainsi, en termes de prise en charge des plaies chroniques, les médecins du GHPSJ disposent de techniques innovantes et confirmées telles : le traitement par pression négative, la greffe cutanée en pastilles, associées au traitement étiologique (cire de varices, angioplastie des artères périphériques…).

Autres actualités sur le même thème