Vous recherchez une actualité
Actualités

PRÉMATURITÉ: Kangourou et peau à peau pour donner toutes ses chances au bébé

Actualité publiée il y a 3 années 10 mois 3 semaines
Pediatrics

Cet examen et cette méta-analyse de la littérature scientifique sur le sujet confirme la méthode Kangourou avec le « peau à peau » mère-enfant, comme primordiale pour la bonne santé du nourrisson vulnérable, prématuré ou à faible poids de naissance. Les conclusions présentées dans la revue Pediatrics appellent à mettre en œuvre plus largement encore la méthode, pour optimiser la survie de l’enfant mais aussi favoriser sa bientraitance.

La prématurité nécessite des soins intensifs si intrusifs et est en soi, inévitablement, une source directe de maltraitances. La recherche de méthodes de bien-traitance hospitalière est donc essentielle et riche. On peut citer la « méthode Kangourou » qui fait l'objet de cette étude, ou encore l'expérience des « bébés tasse », des nouveau-nés qui n'ont pas la force de téter mais peuvent laper le lait d'un petit bol placé au bord de leurs lèvres, prenant ainsi suffisamment de forces pour ne pas être séparés de leur mère ; ou enfin celle du « NIDCAP » (programme néonatal individualisé d'évaluation et de soins du développement.


Les chercheurs de la Chan School of Public Health, de la Harvard School of Public Health, du Brigham and Women's Hospital (Boston) ont mené cette recherche dans l'ensemble des grandes bases de données, ont examiné plus de 1.035 essais randomisés et études observationnelles et en ont sélectionné 124 pour leur méta-analyse, portant sur des nouveau-nés prématurés ou à faible poids de naissance. Leurs conclusions sont sans appel :

· La méthode Kangourou + peau à peau permet de réduire de 36% le risque de décès vs soins conventionnels,

· de 47% le risque de septicémie néonatale,

· de 78% le risque d'hypothermie

· de 88% le risque d'hypoglycémie,

· de 58% le risque de réadmission à l'hôpital,

· et de réduire également la fréquence respiratoire et la douleur.

· Elle permet également d'augmenter de 50% la probabilité de l'allaitement maternel exclusif (à la sortie de l'hôpital).

· L'étude n'a pu ici estimer l'effet dose-réponse.

En conclusion, les nouveau-nés prématurés et à faible poids de naissance auront de meilleures chances de survie et un moindre risque de complications en passant leurs premières journées de vie contre les seins de leurs mères. La méthode kangourou qui comprend le contact peau-à-peau entre le nouveau-né et la mère et l'optimisation de l'allaitement maternel exclusif devrait être bien plus largement pratiquée, appellent les auteurs. 4 millions de nourrissons meurent encore chaque année au cours de leurs 4 premières semaines de vie et les nourrissons nés avant terme ou à faible poids à la naissance courent un plus grand risque de décès.

Kangaroo Mother Care and Neonatal Outcomes: A Meta-analysis

Lire aussi: NAISSANCE: Pour le peau à peau, même en cas de césarienne

Accéder au Dossier sur le sujet du peau à peau : La « bien-traitance » envers l'enfant : un nouveau concept au service des professionnels de l'enfance. (8/10) Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier.

Autres actualités sur le même thème