Vous recherchez une actualité
Actualités

PSYCHO: L'incontinence, insurmontable pour les femmes? Plus tant que ça!

Actualité publiée il y a 5 années 7 mois 4 semaines
TENA-Ipsos

3 femmes sur 4 y ont déjà été confrontées mais 4 femmes sur 5 sont convaincues qu’il existe des solutions. 2 femmes sur 3 en ont déjà trouvé. Enfin, alors que l’apparence est un point sensible pour une grande majorité de femmes, ce sondage diligenté par TENA et mené par Ipsos révèle que vivre un épisode de fuite urinaire n’arrive qu’en 7ème place des moments les plus redoutés par les femmes. Pourquoi ? Des solutions existent pour gérer ce problème et aujourd’hui l’incontinence, pour les femmes n’est plus une fatalité.

L'étude menée sur 2.055 françaises représentatives des femmes en France a porté sur les réactions des femmes confrontées à des situations gênantes de la vie quotidienne. Il s'agissait de voir à quel point, du fait même de leur sexe et des stéréotypes qui pèsent sur elles, les femmes sont amenées à vivre des instants gênants pouvant remettre en cause, voire briser, l'image qu'elles renvoient d'elles-mêmes. Spécialisée dans la prise en charge de l'incontinence, Tena souhaitait aussi cerner les situations embarrassantes qui peuvent amener les femmes à se retrouver réduites à un corps dont justement elles perdent le contrôle. Une fuite urinaire en est l'un des exemples types.


Si plus que les situations remettant en cause leur image sociale, ce sont les moments qui relèvent du domaine de l'intimité et de la sphère corporelle qui représentent les situations les plus gênantes. Ainsi, concernant l'incontinence, une majorité de Françaises (75%) reconnait avoir déjà été confrontée au problème. Si les fuites urinaires sont perçues, légitimement, comme négatives, et pour 89% comme un trouble très gênant au quotidien ou pour 81% vis-à-vis de leur entourage, 8 femmes sur 10 sont convaincues qu'il existe des solutions. D'ailleurs, 70 % des femmes réussiront à retrouver le contrôle de leur vessie.

Trouver des solutions pour pouvoir « assumer » : Reste à assumer, car si c'est le vœu pieux de presque toutes les femmes, le sentiment de honte et de peine, parfois de gêne et de ridicule prend le dessus. Ainsi, la grande majorité des femmes avoue le plus souvent ressentir de la honte, de l'angoisse voire de la peine. Alors qu'une fuite urinaire peut fragiliser une image sociale, que la crainte d'un nouvel épisode habite ensuite 6 femmes sur 10, qu'une perte de confiance affecte 1 femme sur 2, sous peine de traumatisme durable, le maintien de l'estime de soi passe par la recherche de solutions.

Conséquence, la crainte de vivre une fuite urinaire n'arrive qu'en 7ème place des moments les plus redoutés. Pourquoi ? La très grande majorité des femmes ayant rencontré de tels épisodes ont déjà adopté des solutions pour gérer le problème. Ainsi seule une femme concernée sur 3, déclare ne pas avoir trouvé de solutions lui permettant de surmonter totalement les conséquences de ces problèmes sur sa vie.

Autres actualités sur le même thème

Pages