Vous recherchez une actualité
Actualités

PSYCHO: Pour maigrir, mieux vaut ne pas trop réfléchir

Actualité publiée il y a 6 années 7 mois 2 semaines
Personality and Social Psychology Review

Réfléchir avant d’agir est généralement un bon principe, sauf quand il s’agit de maigrir…en suivant un régime de perte de poids. Car à trop y penser, nous explique cette analyse, et, en particulier à tous les aliments qui font envie, les bonnes raisons ne manquent pas pour faire quelques écarts. Le régime est alors voué à l’échec. Au-delà, cette analyse décrit comment un mode de réflexion, le processus d’autojustification permet de céder à l’impulsion, tout en conservant l’objectif de départ.


S'imaginer en train de manger est la première pensée qui vient à l'esprit en cas de régime, avec toutes les bonnes raisons pour lesquelles nous méritons l'aliment défendu, conclut cette méta-analyse de 50 études. Jessie De Witt Hubert, psychologue et chercheur à l'Université d'Utrecht dépeint ainsi ses patients, comme des experts quand il s'agit de trouver une bonne raison de manger plus ou mal. Une journée difficile, la perspective d'une difficulté, une occasion particulière ou l'impossibilité de refuser, la créativité n'a pas de limite pour se trouver de bonnes raisons. Le régime de perte de poids est donc un bon exemple de dilemme résolu, en cas d'écart, par l'autojustification.

L'autojustification explique aussi l'échec de l'autorégulation : Alors que l'échec de l'autorégulation est fréquemment simplement expliqué par l'impulsion, cette analyse propose une nouvelle voie basée sur l'autojustification. Une autojustification qui se nourrit d'excuses pour expliquer un comportement « déviant » : En cas de dilemme entre les impulsions immédiates et les intentions à long terme, le conflit se résout en développant des justifications qui autorisent le non-respect d'un objectif pourtant toujours d'actualité. Plutôt que d'inhiber les impulsions, la réflexion parvient à les autoriser, ce qui conduit aussi à l'échec de l'autorégulation. Le régime de perte de poids fait partie des situations, décrites ici de manière empirique, où la justification écarte les bonnes résolutions et entraîne l'échec de l'autorégulation.

C'est lorsque le processus de justification devient une pente glissante et commence à adapter les règles du régime alimentaire, ou de tout autre objectif, que celui-ci est voué à l'échec. L'auteur rappelle ainsi la facilité avec laquelle nous pouvons nous auto-convaincre et dans certains domaines, parfois, n'avoir qu'à exprimer l'intention, penser à faire quelque chose plutôt que de le faire réellement, pour en retirer une satisfaction hédoniste. Prendre conscience des justifications que nous nous inventons permet de mieux tenir ses objectifs. Il peut y avoir des occasions spéciales, bien sûr, mais elles doivent rester des exceptions !

Source: Personality and Social Psychology Review November 8, 2013 “Because I Am Worth It' A Theoretical Framework and Empirical Review of a Justification-Based Account of Self-Regulation Failure (Visuel© Viorel Sima - Fotolia.com)

Lire aussi sur la Perte de poids

Autres actualités sur le même thème