Vous recherchez une actualité
Actualités

PSYCHO: Vous êtes stressé? Alors méditez

Actualité publiée il y a 4 années 11 mois 1 semaine
JAMA

La méditation peut modifier durablement les émotions et ses effets bénéfiques sur le stress et l’anxiété ont déjà été suggérés. Ici, des chercheurs de l’université Johns Hopkins (Baltimore) nous proposent, dans la dernière édition du Jama, une méta-analyse des études disponibles, confirmant l’effet bénéfique, mais modérés des programmes de méditation sur de nombreux aspects négatifs du stress psychologique. Car il en est de positifs.

La capacité de concentrer son mental sur l'expérience immédiate peut être amélioré par la pratique de la méditation. Se concentrer sur le moment présent, grâce à la méditation, fait baisser les niveaux de cortisol, l'hormone du stress, avait démontré cette étude de l'Université de Californie, Davis, publiée il y a quelques mois dans la revue Health Psychology. Ici, les chercheurs du John Hopkins ont regardé, plus largement les effets de la méditation sur le stress jusqu'à la qualité de vie.


Quelle est l'efficacité réelle des programmes de méditation sur le stress et l'anxiété, mais aussi la dépression, l'humeur en général et la qualité de vie et jusqu'au choix du mode de vie (alimentation, sommeil, exercice) ? La consolidation de données provenant de 47 études, sélectionnées à partir de plus de 18.000 articles, et couvrant au total 3.515 participants révèle que les programmes de méditation, vs aucune intervention, vont opérer de manière bénéfique petit à petit sur la réduction du stress. Précisément, l'analyse montre que,

· la méditation en pleine conscience contribue à

· la réduction de l'anxiété

· la réduction de la dépression

· de la douleur,

· et, modérément à l'amélioration la qualité de vie.

· En revanche, l'effet semble faible ou non significatif sur l'humeur, l'attention, la réduction de l'usage de substances, les habitudes alimentaires, le sommeil et le poids.

Enfin, pour être clair, il n'y a aujourd'hui aucune preuve d'un effet supérieur aux traitements médicamenteux ou encore aux thérapies comportementales, ni même à la pratique de l'exercice physique. L'exercice physique n'est-il pas, d'ailleurs, le premier des médicaments ?

La méditation est donc confirmée comme une voie complémentaire de prise en charge du stress et devrait être envisagée et conseillée plus fréquemment par les cliniciens, suggèrent les auteurs. Même si ses bénéfices doivent encore être précisés sur la santé mentale globale et sa traduction dans les comportements.

Source: JAMA January 06, 2014 doi:10.1001/jamainternmed.2013.13018 Meditation Programs for Psychological Stress and Well-being (Visuel Fotolia)

Lire aussi: ANXIÉTÉ: La méditation transcendantale montre son efficacité

MÉDITATION en pleine conscience: Elle fait baisser l'hormone du stress -

Autres actualités sur le même thème

Pages