Vous recherchez une actualité
Actualités

RÈGLES DOULOUREUSES: La pilule contraceptive pour soulager la dysménorrhée

Actualité publiée il y a 7 années 10 mois 1 jour
Human Reproduction

De nouvelles preuves sur l’efficacité possible de la pilule pour soulager la douleur des règles viennent d’être apportées par ces scientifiques de l'Université de Göteborg (Suède). Selon les conclusions de cette étude, publiée dans l’édition du 17 janvier de la revue Human Reproduction, les contraceptifs oraux combinés permettraient de soulager une femme sur 3 des symptômes liés aux règles douloureuses.

Alors que des millions de femmes le savent ou le disent déjà et que de nombreux médecins prescrivent déjà la pilule comme un traitement (non autorisé) pour réduire les douleurs liées aux règles, y a très peu de données scientifiques qui justifient cette pratique. Seule une précédente méta-analyse, de la Cochrane Library, précisent les auteurs, a conclu que certains contraceptifs oraux peuvent être efficaces pour traiter ces douleurs menstruelles. Mais rappelons que la pilule n'est pas autorisée, par la réglementation européenne, pour le traitement des douleurs menstruelles. Cette étude transversale a évalué les contraceptifs oraux combinés et l'influence de l'âge sur les règles douloureuses ou dysménorrhée de 3 groupes de 600 à 800 femmes chacun, âgées de 19 ans, au départ de l'étude. La méthodologie choisie ne pouvait que montrer une association entre l'évaluation de la douleur liée au règles et l'utilisation de la pilule et pas de lien de cause à effet. Les femmes ont été contactées par courrier et invitées à remplir un questionnaire de 40 questions sur leur taille, poids, antécédents de naissance(s), douleurs menstruelles et utilisation d'un contraceptif. Les éventuelles douleurs menstruelles ont été évaluées par l'échelle VMS- verbal multidimensional scale) en niveaux, léger, modéré ou sévère, également classés sur une échelle visuelle de 10cm. Les participantes ont été contactées 5 années plus tard pour répondre à un second questionnaire.


Les chercheurs constatent que :

· la sévérité des douleurs menstruelles (dysménorrhée) est plus faible chez les utilisatrices de la pilule par rapport aux non-utilisatrices,

· l'augmentation de l'âge est associée également à une douleur moindre, mais dans une moindre mesure que l'utilisation de la pilule, soit à une réduction de la douleur de 0,1 unités sur l'échelle VMS par tranche de 5 ans,

· l'utilisation de la pilule est associée à une réduction de la douleur de 0,3 unités sur l'échelle VMS et à 9mm sur l'échelle visuelle analogique,

· un accouchement est également associé à une diminution des douleurs de 7mm sur l'échelle visuelle.

Selon les auteurs, l'utilisation de contraceptifs oraux combinés réduit la sévérité des régles dites douloureuses et soutiennent que ces bénéfices possibles devraient être intégrés lors du conseil d'une contraception.

Autres actualités sur le même thème