Vous recherchez une actualité
Actualités

RESTOS du COEUR : 27è campagne hivernale sur fonds de tension

Actualité publiée il y a 8 années 1 mois 3 semaines
Humanitaire

Menaces sur le Programme européen d’aide aux plus démunis, diminution de près de 35% de l’aide financière de l’Etat aux associations d’aide alimentaire et menace d’appliquer un rabot à la déduction fiscale sur les dons aux associations, la 27e campagne hivernale de l'association fondée par Coluche s’ouvre au 27 novembre, dans un contexte de grandes tensions.

L'aide alimentaire en Europe vient d'être sauvée de peu, avec la récente mais difficile décision des ministres européens de l'Agriculture de finalement préserver le Programme Européen d'Aide aux plus Démunis (PEAD) pour les deux années à venir. Ce sera un objectif important pour les Restos du Cœur de convaincre aussi le monde associatif d'Europe de travailler ensemble pour construire un dispositif durable de sécurité alimentaire européenne.


Les Restos du Cœur entrent en campagne avec leurs 60.000 bénévoles qui ouvrent les portes des associations ce lundi 28 novembre à 12h. A Paris, les Restos du cœur ont constaté une augmentation inquiétante du nombre de familles accueillies par l'association. Au niveau national, 25 % de personnes ont été accueillies en plus au cours des trois dernières années.

Les Restos du cœur se font l'écho des plus démunis, au moment où se dessinent les mesures de la prochaine campagne présidentielle. Un toit pour tous (Voir nos actus sur le Samusocial), l'accès à l'aide humanitaire (voir nos actus sur l'AME), le maintien des dispositifs d'insertion socio professionnelle et des contrats aidés. Sur un plan plus politique, l'Association appelle à la durabilité du programme européen de sécurité alimentaire en sursis pour deux ans, à la pérennité du financement des associations dont les budgets sont en baisse ces dernières années et à la défense de la Loi Coluche et de la liberté laissée aux donateurs.

Les Restos du cœur c'est près d'1 million de personnes accueillies par 60.000 bénévoles, 109 millions de repas distribués mais aussi plus de 2.000 personnes hébergées en urgence, représentant plus de 70.000 nuitées. Et c'est aussi 250 ateliers contre l'illettrisme.

Autres actualités sur le même thème