Vous recherchez une actualité
Actualités

SANTÉ: La nouvelle stratégie qui gomme la Loi Hôpital

Actualité publiée il y a 5 années 10 mois 4 jours
Gouvernement

Moins de 3 années après la Loi Hôpital adoptée en juin 2009 et quelques mois seulement après les aménagements de la Loi Fourcade de juillet 2011, le Premier Ministre vient d’annoncer le lancement d’une nouvelle stratégie nationale de santé. A l’occasion de sa visite du 8 février 2013 au CHU de Grenoble, accompagné du Ministre de la Santé, Jean-Marc Ayrault annonce pour les 5 à 10 années à venir un nouveau cap, avec des réorganisations « indispensables à notre système de santé", à mettre en oeuvre sous la responsabilité d’un Comité des Sages.

Avec cette nouvelle stratégie, le patient et son parcours de soin seront au centre de la nouvelle organisation du système de santé avec l'objectif de supprimer les cloisonnements, un principe qui tranche volontairement avec la Loi Hôpital critiquée pour avoir mis en priorité les objectifs financiers et ses conséquences en termes de réorganisation et de restructuration hospitalière, avant les enjeux humains. Un principe qui se rapproche peu à peu d'un concept de décision partagée médecin-patient, à l'étude dans certains pays anglo-saxons?


Vers la recherche translationnelle ? L'approche se veut désormais globale, sur l'ensemble des déterminants de santé incluant l'éducation, logement, emploi reflétant la line du gouvernement d'un accès élargi aux soins et d'une prise en compte des disparités de santé. Elle s'inspire des initiatives américaines et de sa volonté de développer la recherche translationnelle, en souhaitant favoriser le lien entre le soin et la recherche fondamentale, en adaptant plus rapidement les résultats d'études à la pratique clinique jusqu'au lit du malade.

L'approche se veut également pluridisciplinaire mais respectueuse, dans la prise en compte du rôle respectif des professionnels de santé mais dans la perspective du travail en équipe, toujours dans l'objectif d'une meilleure prise en charge du patient. Dans cet esprit, la formation qui permettrait de valider et reconnaître la délégation de tâches, voire de nouvelles spécialisations, ne semble pas oubliée, puisque le gouvernement s'engage à réexaminer le contenu de la formation initiale et continue des professionnels de santé et à repenser, malgré la récente négociation de l'accord sur les dépassements d'honoraires signée par une majorité de syndicats représentatifs, les modes de rémunération en ville, à l'hôpital ou dans le secteur médico-social.

Egalité des soins : Un autre souhait serait de pouvoir généraliser la couverture complémentaire à tous les Français à l'horizon 2017, le tout sous une gouvernance améliorée du système de soins et d'assurance maladie. Une feuille de route séduisante si l'on en écoute les mots mais qui risque de secouer à nouveau, l'ensemble des acteurs et structures du système de santé.

Autres actualités sur le même thème

Pages