Vous recherchez une actualité
Actualités

SÉDENTARITÉ: 3 heures par jour de télé doublent le risque de décès

Actualité publiée il y a 5 années 11 mois 1 semaine
of the American Heart Association

Cette nouvelle étude met en garde contre l’excès de sédentarité via le temps d’écran, et précisément de télévision, avec une conclusion frappante : 3 heures de télévision par jour semblent associées à un risque multiplié par 2 de décès prématuré. Ces nouvelles données, présentées dans le Journal of the American Heart Association, engagent, à nouveau, à maintenir un bon niveau d’activité physique, à éviter les longues périodes sédentaires et à limiter son temps de télévision à une ou deux heures par jour.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Le Dr Miguel Martinez-Gonzalez, professeur à l'Université de Navarre (Espagne) e auteur principal de l'étude, rappelle les fondamentaux : La généralisation des comportements sédentaires et leurs effets, en particulier sur le risque de maladies chroniques, et ses résultats qui confirment ceux d'un grand nombre d'études sur le sujet.


Son étude a suivi durant 8 ans 13.284 diplômés, âgés en moyen de 37 ans au départ de l'étude, dont 60% de femmes pour évaluer l'association entre 3 types de comportements sédentaires et le risque de décès toutes causes confondues:

· Le temps de télévision,

· Le temps d'écran type ordinateur,

· le temps de conduite ou passé assis dans sa voiture. .

Durant le suivi de l'étude, 97 décès ont été constatés dont 19 de causes cardiovasculaires, 46 de cancer et 32 ​​d'autres causes.

3 heures de télé, double risque de décès : L'analyse révèle que le risque de décès –donc à 8 ans- est 2 fois plus élevé pour les participants qui ont déclaré regarder la télévision 3 heures ou plus par jour vs ceux qui la regardent 1 heure ou moins. Ce risque double demeure, même après prise en compte d'un grand nombre d'autres facteurs de risque possibles.

Curieusement, les chercheurs n'identifient ici aucune association significative entre le temps d'écran ou la conduite et le risque accru de décès prématuré, toutes causes confondues. Mais ce résultat apparaît surprenant et doit être confirmé par d'autres études.

Avec cette étude, la télévision apparaît à nouveau comme un facteur aggravant les problèmes de santé liés au vieillissement, en particulier chez les adultes de 40 ans et plus.

Autres actualités sur le même thème