Vous recherchez une actualité
Actualités

SÉDENTARITÉ: Trop de temps assise, moins de temps à vivre

Actualité publiée il y a 6 années 1 jour 21 heures
American Journal of Preventive Medicine

Rester longtemps assis double le risque de diabète et de maladie cardiaque mais réduit aussi l’espérance de vie. Les effets délétères d’un comportement trop sédentaire et d’une station assise trop prolongée durant la journée ont fait l’objet de toute une série d’articles et d’études, cependant chacune lance un nouveau signal bien loin d’être inutile. C’est le cas de cette large étude de l'Université Cornell, menée sur plus de 90.000 femmes ménopausées, qui apprécie à son tour, l’augmentation de la mortalité avec une sédentarité prolongée.

Cette étude menée auprès de 93.000 femmes américaines ménopausées est la plus large à préciser le lien entre un niveau de sédentarité élevé, assise ou au repos et hors sommeil, et un risque accru de décès prématuré. Une association qui persiste, même après ajustement avec les facteurs de confusion possibles comme la mobilité et la fonction motrice, la maladie chronique, les facteurs démographiques et la condition physique générale. En théorie, cela signifie que même une femme sportive, qui, par ailleurs mène une vie hyper-sédentaire avec de longues périodes en position assise ininterrompues, pourrait, elle-aussi, être à risque de mortalité précoce.


Précisément,

· les femmes passant plus de 11 heures de temps sédentaire chaque jour, ont un risque accru de 12% de décès prématuré, toutes causes confondues, vs les femmes qui ne vont rester sédentaires que 4 heures au plus dans la journée,

· Ces femmes voient leur risque de décès prématuré de maladies cardio-vasculaires, de maladie coronarienne et de cancer accru (respectivement) de 13, 27 et 21%.

Mobilité et exercice physique : Le Pr Seguin de l'université de Cornell rassure tout de même : « Une bonne forme et la pratique de l'activité physique va vous protéger, même si vous passez beaucoup de temps assise chaque jour ». Mais attention, l'adoption d'un mode de vie sédentaire rend de plus en plus difficile la faculté de retrouver une bonne forme physique. L'auteur rappelle que les femmes commencent à perdre de la masse musculaire à 35 ans et que cette perte s'accélère la ménopause. L'exercice régulier contribue à lutter contre cette baisse, mais plus de mobilité durant la journée contribue aussi au maintien de la santé. Elle recommande de se lever et de se déplacer fréquemment, de faire quelques pas à la première occasion, bref de penser à interrompre fréquemment les temps de sédentarité.

Source: American Journal of Preventive Medicine Jan. 7 2014 2014;46(2):122–135 Sedentary Behavior and Mortality in Older Women

Lire aussi : SÉDENTARITÉ: Rester longtemps assis réduit l'espérance de vie –

DIABÈTE, MALADIES CARDIAQUES: Rester longtemps assis suffit à doubler son risque –

SÉDENTARITÉ: Assis moins de 3 heures par jour, 2 années de vie en plus ! –

SÉDENTARITÉ: Trop de temps passé assise, risque de diabète aussi –

SÉDENTARITÉ: Rester trop longtemps assis finira par vous tuer -

Autres actualités sur le même thème