Vous recherchez une actualité
Actualités

SEXTING: La pratique qui déshabille 40% des adolescents

Actualité publiée il y a 7 années 3 mois 1 semaine
Archives of Sexual Behavior

Beaucoup d'adolescents n’imaginent même pas les conséquences de cette pratique, d'envoi et de réception de photos sexuellement explicites par téléphone cellulaire, expliquent ces auteurs de l'Université de l'Utah. Et même parmi ceux qui ont conscience des conséquences psychologiques, sociales et juridiques graves, un tiers s'engagent quand même dans le «sexting». Un bilan de l’étendue de la pratique et un appel à la prévention, publié en ligne dans les Archives of Sexual Behavior.

Alors que les nouvelles technologies de communication jouent un rôle de plus en plus important dans la vie des jeunes, le sexting ou transfert de photos sexuellement explicites par le biais des mobiles est devenu le nouveau mode d'exposition à du matériel sexuel. Dans de nombreux États américains, pratiquer le sexting relève de 18 chefs d'accusation tels que la possession ou la distribution de pornographie juvénile, assortis de peines dont l'inscription comme délinquant sexuel.


Donald Strassberg et ses collègues ont estimé la « prévalence » de la pratique auprès de 606 étudiants qui ont rempli un questionnaire sur leurs expériences de sexting et leur compréhension de ses conséquences.

· Près de 20% des étudiants, parfois dès l'âge de 14 ans déclarent avoir déjà envoyé une image sexuellement explicite d'eux-mêmes par téléphone,

· 40% ont déclaré en avoir déjà reçu une.

· 25% de ceux qui en ont reçues indiquent qu'ils les transmettent à des tiers.

· Parmi ceux qui envoient des photos sexuellement explicites, plus d'un tiers le font tout en étant conscients des conséquences juridiques.

· Et, évidemment, ceux qui envoient, sont plus enclins que les autres étudiants à trouver l'activité acceptable.

Des résultats qui alertent sur la généralisation de la pratique, et plaident pour des efforts éducatifs par l'intermédiaire de journées de sensibilisation des étudiants et la formation des enseignants.

Source: Archives of Sexual Behavior DOI 10.1007/s10508-012-9969-8 Sexting by high school students: an exploratory and descriptive study (Visuel © Aaron Amat - Fotolia.com)

Lire aussi: SEXTING: La véritable ampleur du phénomène chez les jeunes

ADOS et MÉDIAS SOCIAUX: Sexting, cyberintimidation et Facebook depression

Autres actualités sur le même thème