Vous recherchez une actualité
Actualités

TABAC: Le gouvernement circularise la protection des jeunes

Actualité publiée il y a 9 années 1 jour 21 heures
Ministère de la Santé

Une circulaire suffira-t-elle à renforcer la protection des mineurs contre le tabagisme? Le Ministre de l’Intérieur est en tous cas venu prêter main forte au Ministre de la Santé pour signer ce document qui comporte des mesures pour réduire l’accès au tabac pour les jeunes mais aussi pour lutter contre le non respect de la réglementation sur les zones non fumeurs. Des mesures attendues puisque depuis 2008, le tabagisme est à nouveau en augmentation chez les jeunes.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Cette circulaire annoncée dès fin mai par le Ministre de la santé puis par la Ligue contre le cancer porte sur plusieurs mesures, - qui visent à protéger les jeunes en réduisant l'accès au tabac, telles que l'interdiction de vente aux mineurs, l'instauration de zones protégées autour des établissements scolaires par exemple où la vente de tabac ne sera pas autorisée ou l'interdiction de la vente les produits favorisants l'initiation au tabac avec des produits tels que les cigarettes aromatisées dites cigarettes bonbons, - qui renforcent les contrôles sur le respect de la réglementation sur les zones non fumeurs, - ainsi que la mobilisation contre la contrebande et à montrer toute la fermeté nécessaire face à toutes les formes de trafics de tabac.


Le tabac, responsable de 60.000 décès par an en France, reste la première cause de mortalité évitable. La France est l'un des pays européen où la prévalence est la plus élevée avec près 1/3 tiers de la population qui fume, loin des 20% fixé par l'OMS. Cette circulaire est présentée comme la suite logique et partie intégrante du plan cancer 2009-2013 qui prévoit la mise en oeuvre de mesures de protection des mineurs face au tabagisme.

Les jeunes sont aujourd'hui les cibles privilégiées –avec les femmes- des fabricantsde cigarettes. La dernière étude Paris Sans Tabac qui portait sur 3.000 collégiens montrait qu'à l'âge de 14 ans, le taux de fumeurs quotidiens dépasse les 5% chez les élèves parisiens, à 17 ans, ce taux dépasse les 25%. Sa conclusion de l'époque (2010), “inviter de façon urgente le gouvernement à modifier sa politique et à prendre des mesures significatives afin de relancer le contrôle du tabac en France pour la liberté et la santé de tous”. L'enquête dénonçait alors que 2003-2004 avait vu un effondrement de la consommation chez les adolescents parisiens de moitié avec le premier plan cancer mais une reprise explosive depuis 2008 du tabagisme chez les jeunes.