Vous recherchez une actualité
Actualités

TABAGISME: Chez les jeunes, 2 semaines d'arrêt suffisent pour arrêter la toux

Actualité publiée il y a 6 années 9 mois 1 semaine
Pediatric Allergy, Immunology, and Pulmonology.

Les preuves des bénéfices à long terme du sevrage tabagique ne sont plus à faire cependant elles ne sont pas toujours suffisantes pour motiver l’arrêt du tabac. En particulier chez les jeunes. Cette étude montre des bénéfices quasi-immédiats dès 2 semaines d’arrêt. De quoi motiver certains fumeurs encore incrédules. Des résultats publiés dans l’édition du 3 février de la revue Pediatric Allergy, Immunology, and Pulmonology.

Si de nombreuses données sur l'évolution des symptômes respiratoires après l'abandon du tabac sont disponibles pour les adultes d'âge mûr, cette étude de cohorte menée sur des jeunes adultes, âgés de 18 à 24 ans qui viennent d'arrêter de fumer, il y a au moins deux semaines, vient combler une lacune et apporter des arguments aux jeunes, en faveur de l'arrêt du tabac.


Les Prs Karen Calabro et Alexandre Prokhorov de l'Université du Texas ont suivi les symptômes respiratoires sur 327 collégiens, fumeurs quotidiens, depuis 1 à 5 ans, mais sans maladie respiratoire chronique, qui ont participé à un programme de sevrage tabagique pendant deux semaines au moins. 60% des jeunes de l'échantillon fumaient 5 à 10 cigarettes par jour et 56% fumaient depuis 1 à 5 ans. Un des 2 groupes était composé d'élèves n'ayant pas réussi à arrêter la cigarette. Les symptômes respiratoires ont été évalués au départ et à la fin de l'étude. Les périodes d'abstinence variaient de 2 à 78 semaines.
· Le score moyen global des symptômes respiratoires
- de base était de 14,3.
- pour ceux qui avaient arrêté : 13,3
- pour ceux qui ont continué de fumer : 14,6
· L'arrêt du tabac est associé à une réduction des symptômes respiratoires dès 2 semaines d'arrêt
· Ceux qui ont arrêté de fumer (depuis au moins 2 semaines) éprouvent une grande partie de la semaine des symtômes réduits (environ 5 jours sur7).

Le fait que les bénéfices de l'arrêt du tabac soient ressentis juste après quelques jours ou quelques semaines d'arrêt est primordial pour convaincre les jeunes d'arrêter, insiste le Dr Harold Farber, rédacteur en chef de la revue et professeur agrégé de pédiatrie au service de pneumologie du Baylor College of Medicine (Houston).

Source: Pediatric Allergy, Immunology, and Pulmonology December 2011, 24(4): 215-219. doi:10.1089/ped.2011.0097 “Respiratory Symptoms After Smoking Cessation among College Students” (visuel Fotolia)

Lire aussi: TABAGISME: Une seule cigarette, un effet immédiat sur les jeunes adultes

TABAC: Une diminution entraîne une réduction des risques en quelques mois

Accéder aux dernières actualités sur le tabagisme

Interstitiel resposorb

Autres actualités sur le même thème

Pages