Vous recherchez une actualité
Actualités

VIH : QUAD, la nouvelle trithérapie en un comprimé atteint son objectif

Actualité publiée il y a 8 années 11 mois 3 semaines
Phase III

Le Quad expérimental de Gilead en cours d'évaluation pour l'infection au VIH-1 chez des patients naïfs de traitement, a atteint son objectif d’efficacité dans une étude clinique pivot de Phase 3, annonce le laboratoire Gilead au 16 août. Un résultat qui confirme ceux des précédents essais et qui permettra au laboratoire de préparer un dépôt réglementaire aux États-Unis au cours du premier trimestre 2012. Un grand espoir pour les patients vivant avec le VIH puisque l’efficacité de Quad s’avère légèrement supérieure à celle d’Atripla à la 48ème semaine de traitement.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Le laboratoire Gilead Sciences avait annoncé, en septembre dernier, les bon résultats de son essai clinique de Phase II indiquant que « Quad », son comprimé unique pour le traitement de l'infection à VIH avait maintenu un taux élevé de suppression virologique pendant 48 semaines, affichant une efficacité antirétrovirale comparable à celle de son Atripla® (Visuel ci-contre).


Quad à dose fixe, repose sur une seule prise quotidienne, à base de 4 composés Gilead dans un seul comprimé: l'elvitégravir, un inhibiteur de l'intégrase expérimental; le cobicistat, un agent pharmaceutique d'amélioration potentielle ou agent « booster » qui augmente les niveaux sanguins de certains médicaments contre le VIH ; et Truvada® (emtricitabine/fumarate de ténofovir disoproxil).

Quad a atteint son objectif primaire, à savoir toujours la non-infériorité en semaine 48 comparé à Atripla® (éfavirenz 600 mg/emtricitabine 200 mg/fumarate de ténofovir disoproxil 300 mg) avec 88 % des patients du groupe Quad vs 84 % pour le groupe Atripla ayant atteint une charge virale inférieure à 50 copies/mL à la semaine 48.

La fréquence des événements indésirables et des anomalies de laboratoire s'avère similaire entre le groupe traité avec Quad et le groupe traité avec Atripla. Les taux d'abandon attribuables à des événements indésirables sont comparables dans les deux bras de l'étude.


Gilead envisage de soumettre ces données pour leur présentation à une conférence scientifique au début de l'année prochaine. Le cobicistat est également en cours d'évaluation en tant qu'agent booster autonome pour d'autres antirétroviraux.