Vous recherchez une actualité
Actualités

ZIKA: Le virus pourrait s'importer en Europe

Actualité publiée il y a 4 années 10 mois 1 semaine
ECDC et Journal of General Virology

Suspectée d’être associé à la microencéphalie chez l’Enfant et au syndrome de Guillain-Barré, l’infection à virus Zika prend de l’ampleur dans le monde. Alors qu’en France, la Direction générale de la Santé alerte sur la circulation actuelle du virus zika via les moustiques Aedes, dans les départements français d'Amérique, avec des cas confirmés en Guyane et en Martinique, cet article d’experts de l’Université de Glasgow révèle en effet la croissance rapide de la propagation mondiale du virus Zika. Les conclusions, présentées dans le Journal of General Virology, comme les derniers bilans des Autorités sanitaires européennes, suggèrent une possibilité d'importation du virus en Europe.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Le virus Zika, « vectorisé » par des moustiques du genre Aedes se propageait jusque-là via une pandémie plutôt, mais aujourd'hui l'accélération de sa propagation partout dans les « Amériques » entraîne une préoccupation majeure pour les Autorités en Santé Publique. Ces chercheurs de l'Université de Glasgow font part ici de leurs travaux sur le virus Zika (Flaviviridae), jusque-là une maladie plutôt négligée. En collaboration avec des collègues de Recife, ils commencent à décrypter comment le virus Zika interagit avec les cellules et à comprendre sa génétique. L'objectif mieux comprendre et au plus vite, la transmission et l'infection pour pouvoir développer des diagnostics et de nouvelles thérapeutiques et un vaccin. Car il n'existe actuellement pas de traitement ou de vaccins disponibles.


Un risque, partout où circulent les moustiques Aedes aegypti et Aedes albopictus : L'European Center for Disease Control and Prevention (ECDC) confirme que l'épidémie de virus Zika évolue rapidement dans les Amériques et le Pacifique Sud, et que sa propagation est susceptible de continuer partout où circulent les moustiques Aedes aegypti et Aedes albopictus. Cependant, à ce jour, l'ampleur de l'augmentation ne peut être estimée avec précision même si de nombreux cas de microcéphalie sont déjà recensés.

· En 2013 et 2014, des épidémies de virus Zika ont été signalées dans plusieurs îles de la région du Pacifique, notamment en Polynésie française avec 8.750 cas suspects identifiés par le réseau de surveillance sentinelle. 383 cas ont été confirmés avec 32.000 arrivées en service de soins ou d'urgence associées. La propagation s'est poursuivie en Nouvelle-Calédonie, aux îles Cook et à l'île de Pâques (Chili) en plus de la présence épidémique habituelle en Afrique et en Asie du sud-est.

· En 2015, des cas autochtones d'infection par le virus Zika ont été signalés dans les Iles Samoa et Salomon (310 cas de Février à Mai), en Nouvelle-Calédonie (Janvier à début Août), Fidji (Août), et au moins un cas confirmé au Vanuatu. L'infection s'est ensuite propagée aux Amériques. Au Brésil, des cas ont été confirmés en laboratoire dans 18 états depuis Février 2015. Selon des estimations du ministère brésilien de la santé, entre 440.000 à 1.300.000 de cas seraient survenus au Brésil en 2015.

Quel risque pour l'Europe ? A ce jour, peu de cas d'infections de virus Zika ont été signalés dans l'UE mais ce risque est augmentation selon l'ECDC. Car le vecteur, Aedes albopictus est établi dans de nombreuses régions de l'UE, principalement autour de la Méditerranée. Le risque de transmission d'infections virales Zika sera néanmoins extrêmement faible en Europe, au cours de la saison d'hiver en raison des conditions climatiques.

Autres actualités sur le même thème