35963 membres inscrits Accès abonné revues  Aide   Newsletter    Me connecter
Les Communiqués
 
e-mail :  
mot de passe :
Inscription  |   Parrainage  |  Mot de passe oublié
 
CONNECT : Suivez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Twitter SantelogTV Inscription au flux RSS Santélog
 
Rechercher dans les actualités santé log
Rechercher dans
Newsletter
Dico

EFFICACITÉ MUSCULAIRE : La vitamine D stimule les muscles de l'intérieur des cellules


Actualité publiée le 06-04-2013
Endocrine Abstracts

Une fonction musculaire améliorée avec une supplémentation en vitamine D, c’est ce que démontre, cette étude de l’Université de Newcastle. La raison, ces mitochondries ou batteries des cellules musculaires qui permettent aux muscles de travailler efficacement et augmenter leurs niveaux d'énergie. Les chercheurs montrent pour la première fois dans la revue Endocrine Abstracts, le lien entre niveaux de vitamine D et fonction mitochondriale.

Le Dr Akash Sinha, auteur principal de l’étude, rappelle que normalement produite par les couches profondes de l'épiderme en utilisant l'énergie du soleil, la vitamine D peut également être trouvée dans quelques aliments dont les poissons, les huiles de foie de poisson, les jaunes d'œufs et les céréales enrichies, mais peut aussi être apportée par supplémentation.

La vitamine D, vitamine de la minéralisation de l’os, serait donc essentielle aussi pour le muscle. On savait que la vitamine D intervient dans la minéralisation de l'os, qu’elle augmente l'absorption du calcium, favorise la croissance, joue un rôle de stimulation de l'immunité innée et module l'immunité acquise et qu’une carence en vitamine D est cause de rachitisme, de déminéralisation osseuse. On apprend ici qu’elle est essentielle à l’efficacité musculaire. On estime que la carence sévère en vitamine D reste un phénomène rare et ciblé dans la population française mais que 8 Français sur 10 souffrent d’une insuffisance en vitamine D.

Ici, les chercheurs ont utilisé la tomodensitométrie (scanner) pour mesurer la réponse musculaire chez 12 patients présentant un déficit sévère en vitamine D, avant et après supplémentation en vitamine D. L'examen de ce petit groupe de patients carencés en vitamine D et qui présentaient des symptômes de la fatigue musculaire, montre chez les patients à très faibles taux de vitamine D, une amélioration très significative de leur efficacité musculaire une fois rétablis leur taux de vitamine D.

Après supplémentation, les taux de récupération s’améliorent significativement : Mauvaise santé des os certes, mais fatigue musculaire aussi, sont des symptômes fréquents chez les patients déficients en vitamine D. La fatigue musculaire pourrait être liée à une efficacité réduite des mitochondries, les petites centrales énergétiques de nos cellules. Les mitochondries transforment le glucose et l'oxygène pour produire de l'énergie pour faire fonctionner la cellule sous forme d’une molécule riche en énergie appelée ATP. Les cellules musculaires ont besoin de grandes quantités d'ATP pour le mouvement et utilisent la phosphocréatine, une molécule de créatine riche en énergie comme source d'énergie pour la fabrication de l'ATP. Les mitochondries reconstituent la réserve de phosphocréatine après la contraction musculaire et mesurer le délai de reconstitution de la réserve est une bonne mesure de l'efficacité des mitochondries. Ainsi, une bonne fonction mitochondriale est associée à des délais plus courts de récupération de la phosphocréatine. L'équipe constate ici  que ces taux de récupération s’améliorent significativement après une dose orale fixe de vitamine D prise quotidiennement pendant 10 à 12 semaines. Le délai moyen de récupération passe ainsi de 34,4 s à 27,8 s.

Enfin, après ces semaines de supplémentation, tous ces patients, au départ carencés, rapportent une diminution des symptômes de fatigue musculaire. Pour la première fois, est démontré le lien entre la vitamine D et la fonction mitochondriale.

Source: Endocrine Abstracts 21 March 2013 DOI:10.1530/endoabs.31.OC1.6  Improving the Vitamin D status of Vitamin D deficient adults is associated with improved mitochondrial oxidative function in skeletal muscle (Visuel © Minerva Studio - Fotolia.com)

Accéder au Dossier vitamines et Minéraux pour le patient âgé Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier


Réagissez à cette actu sur Santé Blog

Cette actualité a été publiée le 06/04/2013 par P. Bernanose, D. de publication, avec la collaboration
de P. Pérochon, diététicien-nutritionniste, coordinateur éditorial.

Cette actualité est également disponible sur les espaces thématiques suivants :
Rhumato
SHARE :
 
Consulter toutes nos actualités
publicités
 
GROSSESSE et ANTI-ÉPILEPTIQUES : L’étude qui veut rassurer
Actualité publiée il y a 2h27mn
COGNITION PERSÉVÉRANTE : Pourquoi il ne faut pas rapporter ses problèmes de travail à la maison
Actualité publiée il y a 2h25mn
FIBROMYALGIE : L'ostéomyélite chronique, un vrai facteur déclencheur
Actualité publiée il y a 2h19mn
SOIN des PLAIES : Des nanoparticules d'argent au chocolat
Actualité publiée il y a 2h23mn
STRESS : Ce qui ne te tue pas te rend plus fort
Actualité publiée il y a 6 jours
OBÉSITÉ: Perdre du poids après la ménopause, c’est possible !
Actualité publiée il y a 6 jours
OBÉSITÉ, FOIE GRAS : Du fructose des sodas à la maladie du foie, il n’y a qu’un pas
Actualité publiée il y a 4 jours
EXERCICE PHYSIQUE: Les neurones s'y mettent aussi
Actualité publiée il y a 7 jours
PHOBIES: L'exposition inconsciente aux stimuli, la meilleure des thérapies?
Actualité publiée il y a 3 jours
ALZHEIMER et démences : Inhiber une seule protéine pour inverser la maladie
Actualité publiée il y a 2 jours
INSUFFISANCE CARDIAQUE : 3.000 pas en 30 mn pour s'éloigner de l’infarctus
Actualité publiée hier
FIBROMYALGIE : Le régime alimentaire peut-il changer la donne ?
Actualité publiée hier
CANCER du SEIN : Pourquoi il faut éviter le docétaxel
Actualité publiée il y a 2 jours
OBÉSITÉ INFANTILE : Mais quel est le poids réel de hérédité ?
Actualité publiée hier
PARKINSON : Cibler les mitochondries pour booster les neurones
Actualité publiée hier
PLAIES et VIEILLISSEMENT CUTANÉ : Le processus qui évite la cicatrice et comble les rides
Actualité publiée il y a 2 jours
DIABÈTE de type 1 : Un seul gène à modifier pour un nouveau pancréas ?
Actualité publiée il y a 2 jours
CRISE CARDIAQUE: L’anticancéreux qui régénère le tissu cardiaque
Actualité publiée il y a 2 jours
CERVEAU SOCIAL: Sans dopamine point d'attachement
Actualité publiée il y a 3 jours
MICROBIOME INTESTINAL : Façonné par les gènes, il fait le risque métabolique
Actualité publiée il y a 3 jours
OBÉSITÉ : Et si l’on faisait mentir les cellules de graisse ?
Actualité publiée il y a 3 jours
AUTISME : L’IRM cérébrale peut le dépister
Actualité publiée il y a 4 jours
ADDITIFS : Ils chamboulent le microbiome de la muqueuse aux bactéries intestinales
Actualité publiée il y a 4 jours
SCHIZOPHRÉNIE : La vitamine B à dose élevée permet de réduire les symptômes
Actualité publiée il y a 4 jours
MAL de DOS : Contre la douleur, Valium ou placebo, c’est idem
Actualité publiée il y a 5 jours
ALIMENTATION, OBÉSITÉ : Un seul excès suffit à casser le métabolisme
Actualité publiée il y a 5 jours
GROSSESSE : Pourquoi son déroulement dépend aussi du sexe du bébé
Actualité publiée il y a 5 jours
PLAIE DIABÉTIQUE: Comment les NETs sabotent la cicatrisation
Actualité publiée il y a 5 jours
Syndrome du CÔLON IRRITABLE : L’enzyme à inhiber pour inhiber les symptômes
Actualité publiée il y a 6 jours
MUSIQUE: Plaisir musical, sexuel ou alimentaire, même voie neurochimique
Actualité publiée il y a 6 jours
Consulter toutes nos actualités
 
 
  KauriWeb

Afficher toutes les thématiques