Vous recherchez une actualité
Actualités

ALIMENTATION : Consommer des fibres, facteur de longévité

Actualité publiée il y a 8 années 11 mois 2 semaines
Archives of Internal Medicine

Sur une période de 9 ans, durée de cette étude, la consommation de fibres alimentaires est associée à un risque réduit de décès dus aux maladies cardiovasculaires, infectieuses et respiratoires, et, globalement, à une réduction du risque de décès toutes causes confondues. Conclusion de cette étude réalisée par une équipe du National Cancer Institute et cofinancée par les NIH, publiée dans l’édition en ligne du 14 février dans les Archives of Internal Medicine, une des revues du JAMA (Journal of American Medical Association), nous devrions consommer 14 grammes de fibres alimentaires pour 1.000 calories consommées.

Les fibres, rappellent les auteurs, sont la partie comestible des légumes qui résiste à la digestion. Les chercheurs suggèrent qu'en consommer peut réduire les risques de maladies cardiaques, de certains cancers, de diabète et d'obésité. Les fibres contribuent à un bon transit intestinal, à une réduction des niveaux de cholestérol dans le sang, améliorent la glycémie, la pression artérielle, la perte de poids, réduire l'inflammation et s'associent aux agents potentiellement cancérigènes pour augmenter la probabilité qu'ils soient éliminés par l'organisme.


Le Dr. Yikyung Park, de l'Institut national du cancer (Rockville-Maryland), et coll. ont analysé les données de 219.123 hommes et 168.999 femmes dans le National Institutes de la Health-AARP Diet and Health Study. Les participants ont rempli un questionnaire sur leur alimentation, au début de l'étude en 1995 et 1996. Les causes de décès ont été déterminées en couplant les données de l'étude aux registres nationaux.

L'apport en fibres des participants variait de 13 à 29 grammes par jour chez les hommes et de 11 à 26 grammes par jour chez les femmes. Sur une moyenne de 9 années de suivi, 20.126 hommes et 11.330 femmes sont décédés.

L'apport en fibres apparaît associé à un risque significativement diminué de décès total chez les hommes et les femmes : Les 20% des hommes et femmes qui consomment le plus de fibres (29,4 grammes par jour pour les hommes et 25,8 grammes pour les femmes) ont un risque diminué de 22% de décès en comparaison des personnes qui en consomment le moins (12,6 grammes par jour pour les hommes et 10,8 grammes pour les femmes).

Le risque de maladies cardiovasculaires, infectieuses et respiratoires est réduit de 24 à 56% chez les hommes et de 34 à 59% chez les femmes ayant un apport élevé en fibres. Les fibres alimentaires apportées par les céréales sont associées à une forte réduction des risques de maladies cardiovasculaires, de cancer et de décès par maladie respiratoire chez les hommes et les femmes.

"Les résultats restent très significatifs après ajustement en fonction d'autres facteurs », écrivent les auteurs. « Nous recommandons de choisir dans l'alimentation, des fruits riches en fibres, légumes et céréales à grains entiers et de consommer fréquemment 14 grammes pour 1.000 calories consommées, de fibres alimentaires », concluent les auteurs.