Vous recherchez une actualité
Actualités

ALZHEIMER: L'obésité aggrave les démences

Actualité publiée il y a 6 années 9 mois 2 semaines
Diabetes

Cette étude de l’Inserm met en évidence, sur l’animal, l’influence de l’obésité sur le développement des pathologies liées à la protéine Tau comme la maladie d’Alzheimer. Les conclusions, publiées dans l’édition de décembre de la revue Diabetes confirment le rôle des facteurs métaboliques dans le développement de la démence.

On sait que l'accumulation de protéines Tau dans les cellules nerveuses -tout comme la formation de plaques amyloïdes dans le cerveau- fait partie des principales caractéristiques de la maladie d'Alzheimer. D'autre part, l'obésité et le diabète de type 2 sont des facteurs de risque accru de démence avec le vieillissement. Cependant, les chercheurs ont voulu préciser les effets de l'obésité et de la résistance à l'insuline sur le développement des tauopathies. L'équipe montre l'aggravation de la maladie sur de jeunes souris transgéniques modèles de neurodégénérescence de la maladie d'Alzheimer et nourries à un stade pathologique précoce durant 5 mois avec un régime riche en graisse. Les auteurs constatent que l'obésité précoce et progressive entraîne des déficits d'apprentissage ainsi que l'accumulation de protéines Tau dans l'hippocampe : « Une pathologie aggravée tant du point de vue de la mémoire que des modifications de la protéine Tau », explique David Blum, chargé de recherche à l'Inserm. En revanche, les chercheurs constatent que les souris ne présentent pas de résistance à l'insuline.


C'est donc une nouvelle confirmation de l'importance des facteurs environnementaux dans le développement des maladies neurodégénératives.

Autres actualités sur le même thème