Vous recherchez une actualité
Actualités

ANTIDÉPRESSEURS: Une Europe de plus en plus déprimée mais moins suicidaire

Actualité publiée il y a 6 années 3 mois 1 semaine
PLoS ONE

L’utilisation des antidépresseurs augmente, chaque année, en moyenne de 20% en Europe. Ainsi en 20 ans, elle aurait été multipliée par 30, selon cette étude internationale portant à la fois sur les tendances de l’utilisation des antidépresseurs et l’évolution des taux de suicide, dans 29 pays européens, dont la France. 2 conclusions s’imposent, l’augmentation vertigineuse de la prescription d’antidépresseurs, et l’association de cette augmentation à la réduction des taux de suicide. Ces résultats, publiés dans PLoS ONE, montrent aussi l’importance des facteurs alcool, chômage et divorce.

Parce que les études précédentes sur l'association entre l'utilisation d'antidépresseurs et l'incidence du suicide ont abouti à des conclusions contradictoires, l'objectif des chercheurs était, de décrire les tendances dans l'utilisation des antidépresseurs et des taux de suicide en Europe, d'ajuster ces tendances en fonction du niveau de vie de chaque pays (PIB), de la consommation moyenne d'alcool, des taux de chômage et de divorce et de vérifier si la réduction du taux de suicide observée dans différents pays européens précédait ou pas la tendance d'une utilisation accrue d'antidépresseurs. L'étude a pris en compte l'ensemble des antidépresseurs ainsi que la classe la plus largement utilisée, les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS), mais aussi les antidépresseurs tricycliques (ATC) et les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline (IRSN).


Les chercheurs de la New University of Lisbonne et d'autres instituts européen et américains ont travaillé sur les données d'utilisation d'antidépresseurs et de taux de suicide pour 29 pays européens entre 1980 et 2009, à partir des données d'IMS Health, de l'OCDE, des chiffres de vente, des statistiques nationales et utilisé une mesure standardisée de l'utilisation des antidépresseurs entre les différents pays afin de pouvoir faire une comparaison entre des données disponibles sous des formes différentes

(prescriptions, posologie journalière, proportion de la population traitée..). Les données sur les taux de suicide étaient celles de l'OMS, tout comme celle sur la consommation d'alcool, le chômage et les taux de divorce).

Sur une période de 15 ans,

· l'utilisation d'antidépresseurs a augmenté en moyenne de 19,83% par an pour les 29 pays inclus dans l'étude.

· La croissance dans l'utilisation des antidépresseurs et continue au cours du temps mais variable selon les pays. Les plus faibles taux de croissance annuelle sont observés aux Pays-Bas et en Suisse (3%), puis en Bulgarie, en France et au Luxembourg (5%). Le plus élevé (59%) est observé en Finlande, puis en République tchèque (41%), en Slovaquie (40%) et en Suède (34%).

Sur une moyenne de 28 ans,

· le taux de mortalité standardisé lié au suicide a diminué en moyenne de 0,81% par an.

· Dans tous les pays, sauf au Portugal, il y a «corrélation inverse» entre la prise d'antidépresseurs (DDD : Defined Daily Dosage), et le taux de suicide (SDR : Suicide death rate), en France également, même si la hausse de l'utilisation des antidépresseurs est moindre que dans d'autres pays européens (Voir schéma ci-contre les pays présentant une plus grande augmentation de l'utilisation antidépresseurs, bénéficient aussi de plus fortes réductions des taux de suicide.

· La consommation d'alcool, le divorce et le chômage, variables selon les pays, sont confirmés comme des facteurs associés à des taux de suicide plus élevés.

En conclusion, si la baisse des taux de suicide ne peut pas être liée, par cette étude, directement aux antidépresseurs, la tendance à la baisse est plus marquée dans les pays européens où l'utilisation des antidépresseurs a le plus augmenté. Un argument en faveur d'une utilisation appropriée des antidépresseurs mais en routine, précisent les auteurs, pour les personnes avec diagnostic de dépression et pour réduire le risque de suicide.

Source: PLoS One online June 19 2013 doi:10.1371/journal.pone.0066455 Antidepressant Utilization and Suicide in Europe: An Ecological Multi-National Study (Vignette NHS)

Accéder aux dernières actualités sur le Antidépresseurs, le Suicide

Autres actualités sur le même thème