Vous recherchez une actualité
Actualités

ARTHROSE du GENOU: Faut-il vraiment l'opérer ?

Actualité publiée il y a 4 années 3 mois 2 jours
BMJ

Exercice ou chirurgie ? La question est posée par ces chercheurs danois et suédois qui se sont penchés sur la littérature scientifique portant sur l’efficacité de l’arthroscopie, une technique moins agressive d'intervention chirurgicale, ou l'exercice, dans le traitement de l’arthrose du genou. Si les 2 techniques permettent de soulager modestement la douleur, à l'équivalent d'un analgésique comme le paracétamol ou l'ibuprofène, l’analyse ne constate aucune différence d’efficacité permettant de justifier les interventions.

Les directives actuelles recommandent l'intervention par arthroscopie pour les personnes souffrant d'arthrose du genou et ayant des antécédents de verrouillage. Si, globalement, rappellent les chercheurs, les patients se déclarent dans l'ensemble plutôt satisfaits après une intervention chirurgicale, il n'est pas certain que la chirurgie doive être une option systématique. La pratique d'exercices de renforcement musculaire est une autre option dont le rapport coût-efficacité mérite d'être comparé à celui de la chirurgie.


Les chercheurs de l'Université du Danemark du Sud, de l'Hôpital Universitaire de Copenhague, d'Odense au Danemark et de l'Université de Lund ont donc effectué une revue complète de la littérature publiée de 2000 à 2014, puis une méta-analyse pour évaluer l'efficacité respective des 2 options. Ils identifient ainsi 9 essais contrôlés randomisés comparant l'arthroscopie à l'exercice (et à une intervention chirurgicale « sham » fictive : placebo). Au total, la méta-analyse a porté sur 1.270 participants, âgés de 50 à 63 ans, souffrant d'arthrose du genou. L'analyse constate que :

- Arthroscopie et exercice permettent d'améliorer sensiblement les symptômes.

- L'arthroscopie permet un meilleur contrôle de la douleur de 3 à 24 mois post-op.

- Il n'y a pas de différence de résultat entre les 2 options sur la fonction physique vs chirurgie placebo.

En revanche, l'arthroscopie est associée à des effets secondaires dont,

· la thrombose veineuse profonde (4,13 cas/1000)

· l'embolie pulmonaire (1,45/1000)

· l'infection (2,11/1000)

· le décès (0,96 /1000)

Le petit avantage qualifié ici de « négligeable » de l'arthroscopie sur la gestion de la douleur post-op, d'ailleurs limitée dans le temps ne soutient pas un recours systématique à la chirurgie arthroscopique pour les patients d'âge moyen ou plus. Cette intervention devrait être réservée aux patients ayant des antécédents clairs de verrouillage mécanique. Enfin, si ces données n'entraîneront pas à court terme de changements de lignes directrices de prise en charge, elles doivent inciter les patients comme les cliniciens à bien peser la nécessité d'une telle intervention.

Source: BMJ 2015;350:h2747 June 16 2015 Arthroscopic surgery for degenerative knee: systematic review and meta-analysis of benefits and harms (Visuel NIH et vignette NHS)

Plus de 25 études sur l'Arthrose

Lire aussi: ARTHRITE: Comment le manque de sommeil aiguise la douleur -

Autres actualités sur le même thème