Vous recherchez une actualité
Actualités

ARTHROSE: Trop de talon et les genoux craquent

Actualité publiée il y a 4 années 7 mois 6 jours
Journal of Orthopaedic Research

Les talons haut flattent la silhouette mais pas pour très longtemps, si l’on en croit cette étude de Stanford, soutenue par les US National Institutes for Health (NIH). Modification de l'allure de la marche, tension exacerbée autour de la zone d'articulation du genou, puis raideur et douleurs articulaires et enfin arthrose du genou, des prédictions, documentées dans le Journal of Orthopaedic Research plutôt alarmantes et qui engagent à réserver les talons hauts pour de grandes occasions.


Cette analyse de la démarche de 14 femmes apporte en effet quelques données en faveur d'effets délétères de la marche haut perchée. La marche sur talons hauts soumet les genoux à une pression supplémentaire, qui, au fil du temps, peut conduire à l'arthrose : Des talons hauts de 3,8 cm et de 8,3 cm ont été testés et l'analyse confirme une l'allure de marche totalement modifiée, des changements dans la dynamique du genou, des tensions voire des dommages sur l'articulation.

Il faut préciser néanmoins que c'est une étude d'observation transversale qui n'a pas suivi ses participantes jusqu'au présupposé développement d'une arthrite et qui ne prouve donc pas le lien entre le port de talons hauts et un risque accru d'arthrose. Cependant l'étude apporte des mesures -9 par participante et par hauteur de talon-, avec et sans surplus de charge (20% de poids supplémentaire) précises des changements observés. Et « la plupart des changements observés avec l'augmentation de la hauteur du talon et le poids apparaissent similaires à ceux observés avec le vieillissement et la progression de l'arthrose ».

  • Cependant, et cela confirme probablement le ressenti des femmes coutumières, le port de talons hauts, en particulier en combinaison avec une charge supplémentaire, peut contribuer à une augmentation du risque d'arthrose du genou plus tard dans la vie.

Bien entendu, d'autres facteurs interviennent, en particulier la fréquence à laquelle les femmes portent ces talons et à quel âge elles ont commencé à en porter, mais aussi la pratique de l'exercice physique et l'IMC, sur le risque de problèmes articulaires plus tard dans la vie.

Source: Journal of Orthopaedic Research December 22 2014 DOI: 10.1002/jor.22775 Effects of high heel wear and increased weight on the knee during walking (Visuel© JPC-PROD - Fotolia.com)

Plus d'études sur l'Arthrose

Autres actualités sur le même thème