Vous recherchez une actualité
Actualités

AUTISME: De nouvelles différences cérébrales identifiées, liées à l'expression du visage

Actualité publiée il y a 5 années 11 mois 1 semaine
Brain

Cette étude de l’Université de Warwick vient ajouter à la connaissance des différences structurelles et fonctionnelles spécifiquement associées à l’autisme. Ses conclusions, issue d’une vue panoramique en 3D de l'ensemble du cerveau, impliquent plusieurs mécanismes clés, en particulier dans une zone du cerveau impliquée dans le traitement de l'expression du visage et le comportement social. Une nouvelle compréhension du TSA, grâce à une nouvelle technologie, BWAS, présentée dans la revue Brain.

Grâce à une nouvelle méthodologie capable d'analyser plus d'1 milliard de données puis de distinguer en fonction, les zones du cerveau impliquées dans des troubles cognitifs, l'équipe de l'Université de Warwick est parvenue, à identifier des différences fonctionnelles entre les cerveaux autistes et non autistes. La méthodologie en question, appelée Brain-Wide Association Analysis (BWAS), est capable d'apporter une vision panoramique sur l'ensemble du cerveau en 3D précis. Un modèle donc précis et précieux pour identifier et étudier les zones du cerveau suspectées de contribuer aux symptômes de l'autisme.


Ici, les chercheurs ont analysé ainsi 1.134.570.430 données individuelles ou voxels, couvrant au total 47.636 zones différentes du cerveau ainsi que leurs connexions, chez 523 personnes autistes et 452 contrôles en bonne santé. Cette énorme capacité d'analyse a permis aux scientifiques de quantifier, comparer et développer des modèles informatiques précis pour les deux cas, les cerveaux autistes et non autistes. Cette comparaison a permis d'identifier 20 exemples de différences, où les connexions entre certains « voxels » des cerveaux autistes sont soit plus soit moins marquées que chez les cerveaux non-autistes.

Des différences identifiées autour de mécanismes clés impliqués dans les fonctions cérébrales liées à l'autisme. L'auteur principal, le Professeur Feng de l'Université de Warwick explique : « Nous venons d'identifier à partir du modèle autiste, un processus clé qui réduit la connectivité dans la partie du cortex visuel du lobe temporal, une zone impliquée dans le traitement de l'expression du visage impliquée dans le comportement et dans le cortex préfrontal ventromédian, une zone impliquée dans l'émotion et la communication sociale ».

Un second processus clé associé à une connectivité corticale fonctionnelle réduite dans une partie du lobe pariétal impliquée dans les fonctions spatiales, a été également identifié.

Or ces fonctionnalités cérébrales s'avèrent liées à l'expression du visage et au rapport à l'environnement, des processus importants pour leur contribution aux symptômes de l'autisme. C'est une première utilisation possible de la « technologie » BWAS qui permet d'avancer dans la compréhension du trouble du spectre autistique en localisant les zones cérébrales les plus impliquées, cependant les auteurs l'envisagent également pour identifier les zones du cerveau impliquées dans d'autres troubles cognitifs ou psychiatriques, comme les TOC, le TDAH ou la schizophrénie.

Source: Brain Autism: Reduced Connectivity between Cortical Areas Involved with Face Expression, Theory of Mind, and the Sense of Self via Eurekalert (AAAS) Autistic and non-autistic brain differences isolated for first time (Visuel@University of Warwick)

Plus d'études sur l'Autisme

Accéder au Dossier Vaincre l'autisme (1/5) de Santé log -Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Lire aussi : AUTISME: Découverte d'une inflammation caractéristique dans le cerveau

Autres actualités sur le même thème