Vous recherchez une actualité
Actualités

AutoSurveillance du DIABÈTE: Du sang ou… des larmes ?

Actualité publiée il y a 8 années 7 mois 3 semaines
Analytical Chemistry

A quand une surveillance lacrymale de la glycémie ? Aujourd’hui, pour une personne diabétique, il n’y pas d’autre moyen de mesurer sa glycémie que par un petit prélèvement sanguin. La piqûre est légère, le test est rapide, mais comme il doit être renouvelé plusieurs fois par jour, cela peut décourager certains patients. Alors, ces chercheurs de l’Université du Michigan font part de leur avancée dans le développement d’un test de glycémie sur des larmes, plutôt que du sang. Un test qui, pour le coup, pourrait déclencher les larmes, plusieurs fois par jour…

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Cette étude, publiée dans la revue technique et médicale, Analytical Chemistry du 9 novembre, marque, en amont de cette Journée mondiale du Diabète 2011, une nouvelle étape dans le développement d'un test d'autoglycémie avec des larmes au lieu de sang.


C'est un domaine incroyablement « chaud», déclare le Dr George Grunberger, du Comité de l'American Association of Clinical Endocrinologists. De nombreux ingénieurs et médecins travaillent depuis des années pour trouver un moyen indolore et non invasif de tester sa glycémie. On a déjà testé la lecture de la glycémie via la peau, le lobe de l'oreille, même l'haleine mais aucun de ces dispositifs ne s'est avéré concluant et suffisamment précis. Un patient diabétique va devoir vérifier sa glycémie 2, 3, 4 et même 10 fois par jour. La glycémie évolue durant la journée, rappelle le Dr. Grunberger.

Un espoir de test « sans effusion » de sang: Ces chercheurs de l'Université du Michigan ont développé un capteur prototype capable de détecter les niveaux de glucose dans les larmes. Testé sur 12 lapins, les chercheurs montrent que les niveaux de glucose dans les larmes sont bien corrélés à la glycémie.

Mais ce ne sont pas les premiers : Intervient ici Jeffrey LaBelle, un ingénieur biomédical de l'Arizona State University, qui, en collaboration avec des chercheurs de la Mayo Clinic était parvenu à développer une technologie de surveillance lacrymale de la glycémie. Son but était de créer un capteur à mettre en contact avec le blanc de l'œil pendant 5 secondes, associé à un dispositif de lecture. Jeffrey LaBelle, qui rappelle que la recherche d'un système de surveillance lacrymale de la glycémie date de 1937…

Un défi technologique : Comme les auteurs de la nouvelle étude le constatent, «les niveaux de glycémie lacrymale sont de 30 à 50 fois plus faibles que dans le sang », ce qui constitue un véritable défi pour la sensibilité de capteurs qui, de plus, vont devoir travailler sur de toutes petites quantités de liquide. D'autres obstacles résident dans l'évaporation, la vulnérabilité de l'œil, le stress lié au test sur l'œil qui peut fausser la mesure…

La question des normes de soin : Bref, les deux équipes de chercheurs en sont au même stade…La précision de la mesure est cruciale : «Toutes nos normes de soins sont basées sur les niveaux de glucose dans le sang », ajoute le Dr. Grunberger- qui rappelle aussi que même les systèmes de surveillance continu du glucose implantés sous la peau (type Pancréas artificiel) n'ont pas encore été approuvé par l'Agence du médicament américaine FDA, pour remplacer les tests sanguins. «L'utilisation de larmes en remplacement du sang pour la mesure de la glycémie chez les sujets diabétiques exigera d'abord d'établir les ratios de glucose dans le sang et les larmes, puis les normes.»

Alors obstacle technologique ou médical et culturel ? Les deux très probablement.

Source: Analytical Chemistry « Measurement of Tear Glucose Levels with Amperometric Glucose Biosensor/Capillary Tube Configuration” (Vignette © arkna - Fotolia.com)

Lire aussi: DIABÈTE: Ce pancréas artificiel qui permet d'oublier sa glycémie

Autres actualités sur le même thème