Vous recherchez une actualité
Actualités

BISPHÉNOL A: Un peu de BPA avec votre potage?

Actualité publiée il y a 7 années 11 mois 3 jours
JAMA

Une seule semaine de consommation de soupe en boîte peut faire augmenter « vos » niveaux de bisphénol A (BPA) de 1221%. La question n’est donc pas si incongrue, alors que la même université, Harvard, qui avait démontré la présence de fortes concentrations de bisphénol A (BPA) dans les urines après consommation de boissons conditionnées dans des contenants comportant du BPA, vient de démontrer que la consommation de soupe en conserve, elle aussi, est liée à ces niveaux très élevés de BPA. Une étude de poids, qui alerte à nouveau, publiée dans l’édition du 23 novembre du JAMA. Une conclusion pratique, préférez les potages frais !

Cette nouvelle étude de chercheurs de la Harvard School of Public Health (HSPH) constate en effet, sur un groupe de bénévoles ayant consommé une portion de soupe en conserve chaque jour pendant cinq jours, une augmentation de plus de 1.000% en concentration urinaire de bisphénol A (BPA) en comparaison des taux relevés chez des consommateurs de potage frais. C'est l'une des premières études « sérieuses » à quantifier les niveaux de BPA chez les humains après ingestion d'aliments en conserve.


«Des études antérieures ont bien associé des taux élevés de BPA à des effets néfastes sur la santé. Notre étape suivante a consisté à comprendre comment les gens sont exposés au BPA. Nous savons depuis un certain temps que des boissons conditionnées dans certains plastiques durs peuvent augmenter les concentrations de BPA dans votre corps. Cette étude suggère que les aliments en conserve sont une réelle préoccupation et a fortiori compte tenu de leur large utilisation, »résume Jenny Carwile, étudiant au doctorat au Département d'épidémiologie de l'HSPH et auteur principal de l'étude.

Il a été démontré que l'exposition aux perturbateurs endocriniens chimiques tels que le BPA, utilisé dans la pellicule de protection intérieure de certains conditionnements alimentaires tels que les boîtes de conserve et dans les canettes en métal, interfère avec le développement du système reproducteur chez les animaux et est associé chez l'Homme aux maladies cardiovasculaires, au diabète et à l'obésité. Les auteurs rappellent en passant que le BPA est également présent dans des bouteilles en polycarbonate, les composites dentaires et les mastics.

Une semaine de consommation, une augmentation de 1.221% en BPA : Les chercheurs, dirigés par Carwile et Karin Michels, professeur agrégé au Département d'épidémiologie ont recruté des étudiants bénévoles et du personnel de l'Université. Un groupe a consommé une portion de 100g de soupe en conserve végétarienne chaque jour pendant cinq jours, un autre groupe a consommé de la soupe fraîche végétarienne. Après deux jours d'abstinence de soupe, les affectations des 2 groupes ont été inversées. Les échantillons d'urine des 75 volontaires recueillis pendant les essais montrent que la consommation d'une portion de soupe en conserve quotidienne est associée à une augmentation de 1221% en BPA par rapport aux niveaux mesurés dans les urines recueillies après consommation de soupe fraîche.

On peut raisonnablement s'inquiéter: Bien sûr, l'élévation des concentrations urinaires de BPA ne peut qu'être que temporaire et que des recherches supplémentaires sont nécessaires pour quantifier son effet sur la durée. Mais l'ampleur de la hausse urinaire de BPA observée après seulement une semaine de consommation normale régulière, peut, de manière légitime et à ce stade des données, être source d'inquiétude chez les personnes qui consomment régulièrement des aliments en conserves ou des boissons en canettes.

Source: JAMA, online Nov. 22, 2011; in Nov. 23/30 print issue. "Canned Soup Consumption and Urinary Bishphenol A: A Randomized Crossover Trial" et Université d'Harvard “

Lire aussi: BISPHENOL A : DE LA BOUTEILLE AUX URINES, 77 étudiants d'Harvard l'ont testé

Accéder aux dernières actualités sur le BPA

Autres actualités sur le même thème