Vous recherchez une actualité
Actualités

BPCO: Le TAI CHI, une thérapie efficace de réadaptation pulmonaire

Actualité publiée il y a 8 années 1 semaine 1 jour
European Respiratory Journal

Cette recherche de l’Université de Sydney, publiée dans l’édition en ligne du 9 août de l’European Respiratory Journal suggère que la pratique du Tai Chi peut améliorer la capacité d'exercice et la qualité de vie des personnes atteintes de broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) et peut être aussi bénéfique que la réadaptation pulmonaire classique. Ces conclusions montrent que le Tai Chi peut être considéré aujourd'hui comme une véritable alternative de réadaptation pour les personnes atteintes de maladie pulmonaire chronique.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Il est bien connu que les formes modérées de l'exercice peuvent contribuer à soulager les symptômes de patients atteints de BPCO, comme l'essoufflement, à améliorer leur tolérance à l'exercice et leur qualité de vie globale. Cette nouvelle étude portait sur le Tai Chi « Sun style » -un type de Tai Chi particulièrement adapté aux personnes de tous âges et requérant moins de mouvements difficiles-qui a déjà montré ses bénéfices, selon les auteurs, en cas de maladies chroniques comme l'arthrite.


Endurance et qualité de vie : Les chercheurs de l'Hôpital général de Sydney ont mené leur étude auprès de 42 personnes atteintes de BPCO, la moitié d'entre elles ayant assisté à des cours de Tai Chi 2 fois par semaine, puis pratiqué le Tai Chi à la maison, l'autre moitié ayant bénéficié de la prise en charge médicale habituelle, qui ne comprend pas d'exercice physique. Les chercheurs ont testé la capacité d'exercice de tous les participants avec un test de marche, par un questionnaire portant sur leurs problèmes respiratoires, qui apportait une vision de leur qualité de vie générale. Les auteurs constatent que les participants qui ont suivi la formation Tai Chi jusqu'au bout ont plus d'endurance à la marche, un score plus élevé au questionnaire de santé respiratoire et une meilleure qualité de vie. Les résultats montrent également que le Tai Chi s'avère un exercice d'intensité modérée tout à fait adapté aux patients atteints de BPCO.

Regina Wai Man Leung, auteur principal de l'étude explique l'importance de fournir différentes options thérapeutiques, autres que médicamenteuses et personnalisées, aux patients atteints de troubles respiratoires chroniques, une condition dont la prévalence augmente fortement, avec le vieillissement les nouveaux modes de vie. Elle confirme que le Tai Chi fait partie des options efficaces alternatives aux programmes habituels d'exercices de réadaptation pulmonaire.

Source: European Respiratory Journal 2012 August,9 DOI: 10.1183/09031936.00036912 Short-form Sun-style Tai Chi as an exercise training modality in people with COPD (sur abonnement) (Visuel © RomainQuéré - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur le Tai Chi, sur la BPCO

Autres actualités sur le même thème