Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER du CERVEAU: Des nanofibres pour guider la tumeur hors du cerveau

Actualité publiée il y a 5 années 7 mois 4 semaines
Nature Materials

On sait que les tumeurs cérébrales sont parmi les plus difficiles à traiter, ces nanofibres pourraient servir de rails pour guider les cellules cancéreuses hors du site de la tumeur, vers un puit –ou autre site du corps- contenant un anticancéreux. Cette technique extrêmement originale et très prometteuse cofinancée par les National Institutes of Health et publiée dans la revue Nature Materials, fait ici sa preuve de concept sur la souris. Une technique qui prend tout son intérêt quand, dans ce type de cancers, certaines zones du cerveau restent hors d’atteinte de la chirurgie ou de la chimiothérapie. Alors, inciter la tumeur à se déplacer, il fallait y penser.

Les chercheurs du Georgia Institute of Technology, de l'Emory University, du Children's Health Care of Atlanta ont eu recours à une technologie par nanofibres, de minuscules fibres de moins de 0,0001 mm de largeur. A partir de ces nanofibres, les scientifiques sont parvenus à imiter les nerfs et les vaisseaux sanguins, des voies de propagations habituelles du cancer du cerveau. Ces nanofibres ont ainsi permis de guider les cellules cancéreuses vers un autre site, en dehors de la tumeur, où les attendait, pour les achever, un anticancéreux.


L'expérience a été menée sur des rats ayant reçu une injection de cellules de glioblastome humain, 2 mm au-dessous du crâne. 7 jours plus tard, les nanotubes ont été insérés à proximité de la tumeur. Ils conduisaient à une autre zone, située en dehors du cerveau, contenant de la cyclopamine, un anticancéreux « enfermée dans une sorte de petit sac » placé dans les tissus environnants.

Les chercheurs constatent que cette technique a bien permis de réduire la tumeur du cerveau. Précisément, · en 10 jours, les cellules cancéreuses se sont déplacées de 4 à 4,5 mm le long du nanorail vs 1.5mm et sans s'éloigner du rail, · au contact de la cyclopamine, 80% des cellules cancéreuses sont mortes, · dans les cerveaux de rats ainsi traités, la partie de la tumeur persistant dans le cerveau a été significativement diminuée. Des résultats très encourageants

, d'autant que dans ce type de cancers, certaines cellules tumorales restent hors d'atteinte des traitements standards. Les options thérapeutiques actuelles sont la chirurgie avec ou sans radiothérapie et la chimiothérapie, avec un faible pronostic en raison de la fréquente propagation du cancer le long des nerfs et des vaisseaux sanguins dans le cerveau.
Certes d'autres études sur l'animal puis sur l'Homme seront nécessaires, en particulier pour estimer le bénéfice en termes de survie.

Source: Nature Materials February 16 2014 doi:10.1038/nmat3878
Guiding intracortical brain tumour cells to an extracortical cytotoxic hydrogel using aligned polymeric nanofibres (Vignette “Glioblastome”@NIH)
Accéder aux dernières actualités sur les Cancers du cerveau, le Glioblastome

Autres actualités sur le même thème