Vous recherchez une actualité
Actualités

CANCER: La prévention par l'aspirine devrait être officiellement reconnue

Actualité publiée il y a 6 années 7 mois 1 semaine
Nature Reviews Clinical Oncology

C’est la recommandation de ce rapport de spécialistes de l’American Cancer Society qui apporte, à nouveau, d’autres preuves en faveur du rôle bénéfique de l'aspirine dans la prévention des cancers au point, précisent les auteurs, que le temps est proche où l’aspirine pourra faire partie intégrante des lignes directrices de la prévention des cancers. Ce rapport, publié dans l’édition en ligne du 3 avril de Nature Reviews Clinical Oncology, affirme que même une réduction de 10% d'incidence globale du cancer au cours des 10 premières années de traitement pourrait faire pencher favorablement le rapport bénéfice-risque de la prise d’aspirine à titre préventif.

Les lignes directrices actuelles pour l'utilisation de l'aspirine dans la prévention des maladies ne concerne que ses bénéfices cardio-vasculaires, à peser, en plus, avec le risque d'hémorragies. Bien que l'utilisation quotidienne de l'aspirine est aujourd'hui reconnue pour réduire le risque de cancer colorectal et la récurrence des polypes adénomateux, ces bénéfices peuvent ne pas suffire à l'emporter sur les risques de saignement. Cependant de récentes analyses ont déjà fourni la preuve qu'une prise quotidienne d'aspirine peut également réduire l'incidence de tous les cancers combinés, même à faibles doses (75-100 mg par jour).


La nouvelle analyse, dirigée par le Dr Michael J. Thun, Vice-président émérite de l'American Cancer Society est en fait présenté comme un débat sur les principales questions restant en suspens pour l'utilisation de l'aspirine en prévention du cancer.

· Les auteurs montrent que dans 6 essais de prévention primaire randomisés de prise quotidienne d'aspirine, le traitement est associé

· à une réduction d'environ 20% de l'incidence globale du cancer entre 3 et 5 ans après le début de l'intervention (OR (metaodds ratio) : 0,81 IC : 95% de 0.67 à 0,98)

· à une réduction de 30% à plus de 5 ans après la randomisation (méta-OR : 0,70 IC : 95% de 0.56 à 0.88).

· à une réduction de près de 40% de la mortalité par cancer à plus de 5 ans après le début de l'utilisation d'aspirine (méta-OR : 0,63 IC : 95% de 0.49 à 0.82)

· les bénéfices observés ne sont pas dose-dépendants : En fait, les résultats ne sont pas « meilleurs » avec des doses quotidiennes d'aspirine plus élevées, au-delà de 75 à 100 mg par jour.

« Les données accumulées à partir des essais cliniques randomisés apportent une excellente occasion de réexaminer le rôle potentiel de l'aspirine dans la prévention du cancer», écrivent les auteurs. « Elles devraient permettre une réévaluation de son usage, par la FDA et l'Agence européenne du médicament pour la prévention des cancers, au moins sur certains groupes de population cibles ».

Source: Nat Rev Clin Oncol. 2012 Apr3. doi: 10.1038/nrclinonc.2011.199 The role of aspirin in cancer prevention.

Accéder aux dernières actualités sur l'Aspirine

Lire aussi : CANCERS: L'aspirine jouera désormais un rôle primordial dans la prévention

CANCERS : Et si l'aspirine pouvait réduire de 30% le taux de mortalité ? -

Autres actualités sur le même thème

Pages