Vous recherchez une actualité
Actualités

CHIRURGIE mini-invasive: L'Enfant et le robot chirurgical

Actualité publiée il y a 8 années 5 mois 3 semaines
Réseau-chu

Louise est le « plus petit » opéré en France sous assistance robotique. Atteinte d’atrésie de l’œsophage, occlusion congénitale qui empêche une alimentation normale, le nouveau-né a été opéré par une équipe du CHU de Limoges conduite par le Pr Laurent Fourcade. C’est la première intervention de ce type en Europe et l’une des premières dans le monde, qui moins invasive, présente de grands bénéfices pour l’Enfant. 3 kg 200, c’était le poids de Louise le 15 octobre 2011, jour de son opération à l’hôpital de la mère et de l’enfant du CHU de Limoges. Dans la plupart des cas, les enfants atteints de cette malformation sont opérés à la naissance par thoracotomie. Moins invasive, et offrant des suites opératoires moins lourdes (douleurs moindres, cicatrice plus discrète…), le traitement d’une atrésie de l’œsophage par thoracoscopie est une alternative extrêmement séduisante mais complexe à réaliser sur les enfants de petite taille.

Une réussite d'équipe : Le Pr Laurent Fourcade, responsable du service de chirurgie pédiatrique et auteur de cette première commente la genèse de cette première : « Notre expérience en chirurgie mini-invasive ainsi que notre expérience avec le robot Da Vinci et la qualité de la dissection et des sutures qu'il propose, nous ont amenés à utiliser cette technique innovante chez ce nourrisson. La disponibilité de toute l'équipe de bloc opératoire ainsi que de l'équipe d'anesthésie sous la direction pour cette intervention du Dr Cros, ont été des éléments essentiels à la réussite de notre intervention. Louise va bien, elle est rentrée à la maison après le traitement par l'équipe d'ORL du Dr Aubry d'une laryngomalacie ». Faire à nouveau appel à cette technique dans cette indication, « sur des enfants de plus de 3 kg et sauf malformations associées », c'est ce que prévoit dorénavant l'équipe de chirurgie pédiatrique du CHU de Limoges. Le CHU de Limoges reçoit déjà les visites de chirurgiens français et étrangers qui s'intéressent à cette première. En France, une cinquantaine d'établissements utilisent le robot chirurgical Da Vinci, adapté à la prise en charge de plusieurs pathologies.

Autres actualités sur le même thème