Vous recherchez une actualité
Actualités

CORONAVIRUS CoV-MERS: Détection chez plusieurs contacts asymptomatiques

Actualité publiée il y a 5 années 5 mois 2 semaines
OMS

77 cas confirmés d’infection humaine par MERS-CoV, dont 40 mortels, affectent le nouveau coronavirus d’un taux de létalité exceptionnellement élevé par rapport de celui la plupart des infections virales. Ces 7 nouveaux cas déclarés au 26 juin par l’Arabie Saoudite, dont 4 chez de jeunes enfants, contacts de précédentes victimes, mais encore asymptomatiques, suggèrent que de nombreux cas pourraient être détectés dans les prochains jours.

Aux signes cliniques très comparables à ceux du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) de 2003, au taux de mortalité estimé proche de 10%, déjà exceptionnellement élevé par rapport de celui la plupart des infections virales, le nouveau coronavirus MERS –CoV est responsable d'un taux de létalité qui dépasse les 50%.


Parmi les derniers cas, 4 cas détectés chez des contacts de cas confirmés. Il s'agit d'enfants âgés de 7 à 15 ans qui étaient encre asymptomatiques. Deux autres cas asymptomatiques ont été confirmés également chez des personnels de santé.

8 clusters de cas groupés : Ce sont ces 8 foyers qui ont eu lieu entre des contacts étroits ou dans des établissements de santé qui ont apporté la preuve de la transmission interhumaine de Mers-CoV, impliquant des modes de transmission différents, tels que par gouttelettes ou contact étroit. Cependant le niveau de transmissibilité de personne à personne de Mers-CoV n'est pas encore bien caractérisé et il n'existe aucune preuve de transmission communautaire soutenue.

Dépister MERS-CoV devient donc une priorité. L'OMS a rappelé au personnel soignant de rester vigilant et de faire un dépistage pour les voyageurs récemment revenus du Moyen-Orient chez lesquels une infection respiratoire se manifeste.

Un "défi pour l'hôpital": Les auteurs d'une récente étude du Welcome Trust publiée dans le New England Journal of Medicine, décrit le processus de transmission d'humain à humain en établissement de santé et suggèrent que Mers-CoV est un agent possible d'épidémie nosocomiale. L'OMS rappelle ainsi aux établissements de santé l'importance d'appliquer systématiquement les mesures de prévention et de lutte contre les infections en particulier celles qui peuvent bloquer le risque de transmission du virus à d'autres patients, au personnel soignant et aux visiteurs.

Néanmoins, à ce jour, l'OMS n'a toujours pas conseillé de dépistage particulier aux points d'entrée, ni l'application de restrictions aux voyages ou au commerce. La source du virus, ses voies précises de transmission, ses réservoirs n'ont pas encore été déterminés. Le séquençage génétique a déterminé que le virus est le plus étroitement lié au coronavirus détecté chez les chauves-souris.

Source: OMS Middle East respiratory syndrome coronavirus (MERS-CoV) – update 26 June, 2013

Lire aussi : CORONAVIRUS CoV-MERS: Un défi nosocomial?

Accéder aux dernières actualités sur le NCOV-MERS

Autres actualités sur le même thème

Pages