Vous recherchez une actualité
Actualités

DÉFICIT de l'ATTENTION et HYPERACTIVITÉ, développement du cerveau retardé

Actualité publiée il y a 7 années 3 mois 2 semaines
Biological Psychiatrie

Les troubles du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH) sont-ils le résultat d'un retard dans le développement cérébral ou le résultat d’une déviation par rapport au développement normal du cerveau ? Cette analyse, publiée dans l’édition du 1er août de la revue Biological Psychiatrie et basée sur une étude des National Institutes of Health, montre l’importance de l’étude structurelle du cerveau, pour une détection précoce de ces troubles et pour, dans l’avenir, l’identification de nouvelles cibles thérapeutiques.

Le cortex cérébral, constitué en majorité de matière grise, est la partie la plus externe du cerveau, qui recouvre les structures plus internes du cerveau. Divisé en hémisphères gauche et droit, chacun des lobes du cortex exerce des fonctions spécifiques d'une importance vitale, comme l'attention, la pensée, le langage ou le traitement sensoriel. L'épaisseur corticale et la surface corticale constituent 2 dimensions clés du cortex, des dimensions qui arrivent à maturité durant l'enfance dans le cadre d'un développement normal. Ce groupe de scientifiques qui avait déjà constaté que le processus d'épaississement cortical est retardé chez les enfants diagnostiqués avec le TDAH, a souhaité mesurer si le développement de la surface corticale est dans ce cas, lui-aussi retardé.


Leur étude a porté sur 234 enfants atteints de TDAH et 231 enfants à développement normal, qui ont été évalués à 4 reprises entre les âges de 10 et 17 ans. Grâce à une technique avancée de neuro-imagerie, les chercheurs ont pu cartographier le développement de la surface corticale sur plus de 80.000 points du cerveau. Ils constatent ainsi que le développement de la surface corticale est retardé dans les régions frontales du cerveau chez les enfants atteints de TDAH. Ainsi, les enfants à développement normal ont atteint 50% de la surface à un âge moyen de 12,7 ans alors que les enfants atteints de TDAH n'atteindront ce quota qu'à 14,6 ans.

« Les autres composantes du développement cortical sont également retardées, précisent les chercheurs, ce qui suggère que dans le TDAH, il existe un retard global dans le développement des régions du cerveau importantes pour le contrôle de l'action et de l'attention », constate le Dr Shaw, clinicien étudiant au National Institute of Mental Health et auteur principal de l'étude. Des données qui mettent en évidence l'importance des études structurelles du cerveau, qui peuvent permettre de détecter ces troubles en cas de retard de développement du cerveau mais aussi inciter à recherche des causes génétiques de ces retards structurels et peut-être identifier ainsi de nouvelles cibles pour de nouveaux traitements.

Source: Biological Psychiatry, doi: 10.1016/j.biopsych.2012.01.031 Volume 72, Issue 3 August 1, 2012 Development of Cortical Surface Area and Gyrification in Attention-Deficit/Hyperactivity Disorder (Visuel © Cheryl Casey - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur les TDAH

Autres actualités sur le même thème