Vous recherchez une actualité
Actualités

DÉPRESSION résistante aux antidépresseurs? La thérapie cognitivo-comportementale peut être la solution

Actualité publiée il y a 6 années 10 mois 1 semaine
The Lancet

Un bon recours pour réduire les symptômes de dépression, en particulier en cas d’absence d’efficacité du traitement médicamenteux, reste la thérapie cognitivo-comportementale (TTC), conclut cette étude britannique publiée dans l’édition du 7 décembre du Lancet. Des conclusions qui apportent une preuve supplémentaire de l'efficacité de la TCC pour traiter la dépression et montrent l’importance de proposer aux patients un large éventail d'options thérapeutiques en fonction de leurs besoins individuels. Car seul un tiers des patients souffrant de dépression réagissent bien aux antidépresseurs.

La TCC est une «thérapie par la parole» pour la dépression basée sur une approche de résolution des problèmes plus pragmatique que les formes plus traditionnelles de psychothérapie. Son principe ? Il existe un lien entre la pensée et le comportement et la pensée inutile et irréaliste peut conduire à des comportements néfastes voire autodestructeurs. La TCC vise à briser ce cercle vicieux par la mise en pratique de tâches concrètes visant à supprimer les modes de pensée et de comportement négatifs. Aujourd'hui, la TCC devient de plus en plus un traitement de première ligne pour la dépression légère, avant la prise d'antidépresseurs et est même déjà parfois utilisée conjointement avec des antidépresseurs pour la dépression sévère.


L'étude, contrôlée randomisée, menée par des chercheurs des universités de Bristol, Exeter et autres instituts de recherche britanniques auprès de 469 adultes non répondants à 6 mois de traitement par antidépresseurs, divisés en 2 groupes, poursuite du traitement médicamenteux ou poursuite du traitement médicamenteux + thérapie cognitivo-comportementale, montre que la TCC multiplie par 3 les chances de juguler la dépression dans l'année qui suit. Dans cette étude, la TTC a été proposée à raison de 12 séances d'une heure avec un maximum de 6 autres séances si jugé cliniquement nécessaire.

L'étude fournit une preuve supplémentaire de l'efficacité de la TCC pour traiter la dépression, en particulier chez ceux qui n'ont pas répondu aux antidépresseurs seuls :

· À 6 mois, 46% du groupe TCC ont répondu au traitement, vs 22% dans le groupe soins habituels (OR : 3,26 IC : 95% de 2,10 à 5,06).

· À 12 mois, 55% du groupe TCC ont répondu au traitement, vs 31% du groupe soins habituels (OR : 2,89 IC : 95% de 2,03 à 4,10).

· Les symptômes de panique et d'anxiété sont également réduits dans le groupe TCC.

· 4 personnes auraient besoin d'être traitées par TCC pour que l'une d'entre elle en bénéficie, estiment également les chercheurs.

La TCC est donc une excellente thérapie, confirme cette étude, pour réduire les symptômes dépressifs chez les personnes atteintes de dépression résistante aux antidépresseurs.

Source: The Lancet Online 7 December 2012 doi:10.1016/S0140-6736(12)61552-9 Cognitive behavioural therapy as an adjunct to pharmacotherapy for primary care based patients with treatment resistant depression: results of the CoBalT randomised controlled trial

Accéder aux dernières actualités sur la Dépression

Autres actualités sur le même thème