Vous recherchez une actualité
Actualités

Dysfonction ÉRECTILE: Cialis apporte aussi la satisfaction sexuelle

Actualité publiée il y a 7 années 11 mois 3 semaines
British Journal of Urology International-121doc

Cialis (tadalafil), médicament de la dysfonction érectile prescrit pour améliorer voire restaurer l’érection, pourrait également contribuer à l’atteinte de l'orgasme et à la bonne réalisation de l’éjaculation, selon cette toute récente étude du Weill Cornell Medical College (New York) publiée dans l’édition de février de la revue British Journal of Urology International. Ces conclusions ont été obtenues indépendamment de la sévérité des troubles de dysfonction érectile.

Cialis pourrait donc être bénéfique aussi pour les hommes qui ont des troubles de l'éjaculation et de l'orgasme. Aujourd'hui approuvé pour le traitement de la dysfonction érectile et de l'hyperplasie bénigne de la prostate, Cialis est un vasodilatateur qui améliore l'érection chez 75 % des utilisateurs, quelle que soit la cause de l'impuissance (hors intervention chirurgicale ou radiothérapie).


Cette méta-analyse de 17 études en double-aveugle, contrôlées vs placebo a été effectuée sur un total de 3.581 hommes atteints de dysfonction sexuelle, âgés en moyenne de 55 ans, dont 1.512 hommes atteints de troubles sévères de l'éjaculation et 1.812 de dysfonctionnement orgasmique. C'est la première étude à analyser les avantages d'un traitement comme le Cialis pour les troubles courants de la dysfonction sexuelle associés à la dysfonction érectile. L'analyse conclut que près de 70% des hommes qui ont utilisé Cialis (10 ou 20 mg en fonction des besoins) pendant l'activité sexuelle pendant 12 semaines ont été en mesure d'atteindre l'orgasme et l'éjaculation, vs 30% des participants du groupe placebo. Ces bénéfices ont été observés quel que soit le niveau de dysfonction érectile.

18% des hommes ont une érection normale mais ne parviennent pas … : De nombreux hommes ont moins de difficulté à obtenir une érection qu'une éjaculation, explique l'auteur principal de l'étude, le Dr Darius Paduch, urologue et spécialiste en médecine sexuelle masculine au NewYork-Presbyterian. «Notre étude montre que Cialis fonctionne très bien pour ce groupe de patients ». 18% des hommes ont une érection normale mais ne parviennent pas ou très difficilement à l'éjaculation. Un trouble plus fréquent chez les hommes âgés mais qui affecte toutes les tranches d'âge. Avoir des enfants implique de résoudre les troubles de l'éjaculation, ajoute le Dr Paduch. Le médecin, face à ce problème chez ses patients de sexe masculin n'avait jusque-là, aucune option.

Des hommes sans dysfonction érectile peuvent souffrir de dysfonction sexuelle : Le Dr Paduch et son équipe étudient depuis de nombreuses années les troubles de dysfonction sexuelle qui s'étendent au-delà de la dysfonction érectile. Une précédente étude de 2011, déjà publiée dans le British Journal of Urology International, menée sur plus de 12.000 hommes souffrant de dysfonction érectile légère à sévère constatait que 65% des participants étaient incapables d'avoir un orgasme et 58% présentaient des troubles de l'éjaculation. Même des patients sans ou avec une très faible dysfonction érectile rapportaient une déficience de la fonction éjaculatoire (17%) et une faible capacité d'atteindre l'orgasme (22%).

La dysfonction sexuelle non érectile reste sous-estimée et sous-traitée en raison de la stigmatisation sociale. Pendant des décennies, on a cru que seules les femmes avaient des troubles de l'orgasme, mais cette nouvelle recherche montre aussi que la dysfonction orgasmique peut être aussi fréquente chez les hommes que chez les femmes. Elle suggère aussi que le Cialis pourrait être un traitement efficace pour les hommes qui ne peuvent plus atteindre la satisfaction sexuelle, au-delà de la dysfonction érectile.

Source: British Journal of Urology International DOI: 10.1111/j.1464-410X.2012.11656.x online: 29 JAN 2013 Effects of 12 weeks of tadalafil treatment on ejaculatory and orgasmic dysfunction and sexual satisfaction in patients with mild to severe erectile dysfunction: integrated analysis of 17 placebo-controlled studies et 121doc (Visuel fotolia)

Lire aussi: Dysfonction ÉRECTILE: Des causes pathologiques, mais pas seulement… -

Autres actualités sur le même thème