Vous recherchez une actualité
Actualités

ESPACE: Et si la microgravité accélérait le vieillissement?

Actualité publiée il y a 5 années 1 mois 2 semaines
The Faseb Journal

Dans la course à l’espace et, parallèlement, dans la recherche effrénée de données qui nous permettront d’y garantir notre santé, cette nouvelle étude de l’Institut des sciences et technologies moléculaires de Milan (CNR-ISTM) suggère que la microgravité entrave le fonctionnement de nos cellules endothéliales et accélère ainsi le développement des maladies cardiovasculaires et le vieillissement biologique de nos cellules. Ces conclusions publiées dans le FASEB Journal mettent également à nouveau en lumière le rôle du stress oxydatif dans l'accélération du vieillissement et de la maladie.


Alors que les grandes nations et certaines entreprises envisagent de pouvoir faire voyager couramment l'homme dans l'espace et pour de longs voyages, ces expériences menées depuis la Station spatiale internationale sur les cellules qui tapissent les surfaces internes des vaisseaux sanguins, les cellules endothéliales, montrent un nouvel effet délétère sévère, de la microgravité. En effet, cette analyse des gènes et de leur expression, qui a comparé des cellules exposées à la microgravité vs aux cellules endothéliales cultivées sous gravité normale, aboutit à la constatation d'une accélération du vieillissement biologique des cellules exposées, pouvant favoriser le développement plus rapide de maladies cardiovasculaires. Les chercheurs constatent ainsi des différences sur 1.023 gènes et leurs expressions, et, sur les cellules exposées à la microgravité, des concentrations élevées de cytokines pro–inflammatoires. A nouveau en cause, donc, un stress oxydatif important responsable d'une inflammation chez les cellules endothéliales, qui peut conduire à l'athérosclérose et la sénescence cellulaire.

Des résultats qui finalement contribuent à la compréhension des mécanismes cellulaires et moléculaires du vieillissement, et pourraient aider à développer des traitements pour améliorer la qualité de vie de millions de personnes, et cela avant de garantir notre état ​​de santé en dehors de la gravité qui régule aujourd'hui notre biologie.

Source: The Faseb Journal (Vignette couv) doi: 10.1096/fj.13-229195 November 2013 The challenging environment on board the International Space Station affects endothelial cell function by triggering oxidative stress through thioredoxin interacting protein overexpression: the ESA-SPHINX experiment (Visuel NIH “Endothelial cells”)

Lire aussi : ESPACE: 2 semaines en orbite et votre regard va changer -

Autres actualités sur le même thème

Pages