Vous recherchez une actualité
Actualités

EXERCICE PHYSIQUE: 1 heure par jour au moins prévient le cancer du sein

Actualité publiée il y a 4 années 2 mois 3 semaines
Jama Oncology

Quand on est une femme, ménopausée, en surpoids ou pas, la pratique de l’exercice doit être considérablement renforcée : pour réduire la masse graisseuse chez les femmes ménopausées, il « faut » environ 5 heures de pratique de l’exercice par semaine, notamment en cas d’obésité. Or la perte de graisse est un important médiateur de la prévention du cancer du sein. Donc, conclut cette étude de l'Alberta Health Services (Canada), les femmes ménopausées devrait pratiquer 2 fois plus d’exercice que les 30 minutes habituellement recommandées par jour, pour la forme et pour la prévention du cancer. Conclusions dans la revue Jama Oncology.

L'activité physique est une stratégie peu coûteuse pour prévenir un grand nombre de maladies chroniques dont l'obésité, la maladie cardiaque, les troubles métaboliques et le cancer. Les recommandations de pratique de l'exercice physique sont d'au moins 150 minutes par semaine à intensité modérée ou 60 à 75 minutes par semaine à intensité élevée. Mais cette pratique ne suffit pas à retrouver ou maintenir un poids de santé à la ménopause, ni d'éloigner le risque de cancer du sein.


Certes, 5 heures par semaines, c'est déjà une pratique importante de l'exercice, cependant c'est aussi un bénéfice unique avec la perte de la graisse abdominale associée au risque accru de cancer du sein post-ménopausique. Car cette association entre l'activité physique et le risque de cancer du sein post-ménopausique est soutenue par plus de 100 études épidémiologiques, avec une forte justification biologique pour soutenir la graisse corporelle comme un facteur majeur de cette association, explique l'auteur principal, le Dr Christine M. Friedenreich de l'Alberta Health Services.

L'exercice joue sur la plupart des mesures d'adiposité : L'étude a comparé les effets sur la graisse corporelle de 400 femmes ménopausées au départ inactives, de 300 minutes d'exercice d'intensité modérée à vigoureuse (vélo, marche, course) par semaine vs 150 minutes par semaine. Les participantes avec IMC compris entre 22 et 40 étaient invitées à ne pas modifier leur régime alimentaire habituel. L'expérience montre que,

· les réductions moyennes de graisse corporelle totale sont plus élevées, de 1kilo ou 1%, dans le groupe 300 minutes d'exercice vs 150.

· Cela est également vrai pour la graisse abdominale sous-cutanée et totale, l'IMC, le tour de taille et le rapport taille-hanches.

· La plupart de ces effets sont plus élevés chez les participantes obèses (IMC >30).

Ces résultats confirment l'importance de la pratique de l'exercice sur la masse totale grasses et autres mesures d'adiposité et doivent encourager les femmes ménopausées à pratiquer au moins 300 minutes d'exercice par semaine, soit près d'une heure d'exercice par jour.

Des experts de l'Oregon Health and Science University soulignent l'importance de communiquer ces données pour faire adopter l'exercice comme un outil de médecine préventive et motiver le public, preuves à l'appui. Ensuite, soulignent-ils, il reste également à faire sauter les obstacles à la pratique d'une activité physique.

Autres actualités sur le même thème