Vous recherchez une actualité
Actualités

GRIPPE en France : Désormais 41 décès recensés

Actualité publiée il y a 10 années 10 mois 2 semaines
InVS

En plus des 29 décès recensés à partir des cas graves, l'Insitut de veille sanitaire déclare 4 décès à domicile et 8 décès en secteur hospitalier. Le nombre de décès de la grippe s'élève donc aujourd'hui à 41, a minima. Plus d’un million de personnes auraient consulté leur médecin généraliste, depuis le début de la saison grippale, pour syndrome grippal, nous apprend le réseau Sentinelles. 290 cas graves majoritairement lié au virus H1N1, ont également été recensés. Le pic semble proche, selon l'InVS, même si l'épidémie continue sa progression en Bourgogne, Languedoc-Roussillon, Nord-Pas-de-Calais et Lorraine. Le virus A(H1N1) reste dominant, le virus B reste actif et progresse même dans la moitié sud de la France.

Pour cette dernière semaine, le nombre de consultations attribuables à la grippe parmi les consultations pour syndromes grippaux est estimé par le réseau sentinelles à 353.000. En France métropolitaine, cette même semaine, l’incidence des cas de syndromes grippaux (SG) vus en consultation de médecine générale a été estimée 542 cas pour 100.000 habitants (soit 343.000 nouveaux cas), encore en légère hausse par rapport à la semaine précédente (consolidée à la baisse à 506 cas pour 100 000 habitants) et bien au dessus du seuil épidémique (177 cas pour 100 000 habitants). 540 cas pour 100.000 habitants (vs 506/100, 438/100, 286/100 et 167/100.000 sur les 4 semaines précédentes).

21 régions au dessus du seuil épidémique : Nord-Pas-de-Calais (2079/100.000), Centre (688), Poitou-Charentes (665), Limousin (649), Bretagne (585), Corse (552), Picardie (468), Rhône-Alpes (439), Alsace (426), Basse-Normandie (426), Languedoc-Roussillon (423), Auvergne (374), Aquitaine (346), Champagne-Ardenne (337), Pays-de-la-Loire (329), Ile-de-France (321), Provence-Alpes-Côte-d'Azur (298), Franche-Comté (282), Haute-Normandie (270), Midi-Pyrénées (220) et Bourgogne (210).


L'âge moyen des personnes touchées est de plus en plus jeune. Si l'âge moyen annoncé lors du précédent bilan était de 28 ans, le réseau sentinelles fait état cette semaine, d'un âge moyen de 16 ans (6 mois à 83 ans); les hommes représentaient 53% des cas. Chez les enfants de moins de 2 ans, les appels pour « bronchiolite et pathologies respiratoires du nourrisson » se sont stabilisés, l'épidémie de Virus Respiratoire Syncytial, responsable de la bronchiolite du nourrisson, ralentit.

: ils représentent 50% de l'activité SOS Médecins pour cette classe d'âge, les autres appels étant majoritairement liés aux gastro-entérites. En semaine 52, le volume total d'activité des associations SOS Médecins a fortement augmenté chez les adultes (+34%) alors qu'il est en diminution chez les enfants (-14%). On observe un pic d'activité chez les plus de 75 ans le 1er janvier et chez les 15-74 ans le 2 janvier.

Virologie : Les prélèvements effectués par les médecins vigies GROG montrent que le virus A(H1N1) reste dominant, le virus B reste actif et progresse même dans la moitié sud de la France et le virus A(H3N2) continue de circuler discrètement. Au 19 janvier, la répartition par souche, était la suivante :
- 57% de virus grippaux de type A : 33% A/H1N1, 11% A/H3N2 et 13% A non sous-typés,

- 42% de virus grippaux de type B,

- 1% de virus grippaux de type C.