Vous recherchez une actualité
Actualités

GRIPPE : Epidémie en fort déclin au Royaume- Uni

Actualité publiée il y a 10 années 10 mois 3 semaines
Health Protection Agency

254 décès de la grippe au Royaume-Uni ont été recensés au 20 janvier mais les derniers chiffres de l'Agence de protection de la santé (HPA) indiquent que l'activité grippale au Royaume-Uni diminue fortement. Néanmoins la grippe continue de circuler dans la communauté et les virus A H1N1 (2009) et B restent les souches prédominantes. Une faible proportion de cas évolue vers des complications, toujours chez des personnes jeunes, âgées de moins de 65 ans.

Au Royaume-Uni : Durant la 3ème semaine de janvier, le nombre de nombre de consultations en médecine générale en Angleterre est tombée à 66,5/100.000, en baisse de 108,4 par rapport à la semaine précédente et à comparer à 542 cas pour 100.000 habitants. Les épidémies au Royaume-Uni et en France présentent donc un décalage d'environ 2 à 3 semaines. Le nombre de vaccinés chez les moins de 65 ans dans les groupes «à risque» a atteint 48% et 71,7% chez les plus de 65 ans, un taux très supérieur au taux de vaccination en France, de l'ordre de 50%, inférieur à celui des années précédentes et du même ordre que celui enregistré en 2007 ou 2008.


254 décès ont été constatés depuis le début de la saison grippale au Royaume-Uni, vs 41 en France, selon le dernier bulletin de l'institut de veille sanitaire du 19 janvier. Les données de mortalité ne représentent qu'une partie des décès de la grippe ou de ses complications, précise l'Agence britannique. Sur les 254 décès confirmés, l'information est disponible sur 214 patients. Parmi ces décès, 195 sont liés à la grippe H1N1 (2009), et la majorité des victimes étaient âgées de moins de 65 ans. Depuis Octobre, 7 décès sont intervenus chez des enfants de moins de 5 ans. 83% des décès sont intervenus sur des personnes non vaccinées. La surveillance continue d'indiquer également une légère augmentation des cas de certaines infections bactériennes invasives telles que la maladie pneumocoque et le méningocoque du groupe A invasif et l'infection streptococcique (iSGA) qui peut être associés à la grippe.

Dans le monde, l'activité grippale augmente en Amérique du nord principalement par circulation des virus A (H3N2) et B. Des complications graves associées à la grippe H1N1 (2009) et à un type de virus B sont de plus en plus signalées sur le continent européen et au Moyen-Orient. Dans les régions tropicales et les pays tempérés de l'hémisphère Sud l'activité grippale reste très faible.