Vous recherchez une actualité
Actualités

HOMÉOPATHIE: Une thérapie rassurante pour 77% des Français

Actualité publiée il y a 6 années 9 mois 4 semaines
Médicament

Plus d'un Français sur 3 est aujourd’hui un utilisateur régulier de médicaments homéopathiques. Utilisée principalement pour lutter contre les maladies hivernales, les hématomes, le stress, les poussées dentaires et les allergies, l’homéopathie ne connait pas la crise ni la rigueur du marché pharmaceutique. Cette nouvelle étude, menée pour le laboratoire leader, Boiron, montre une progression continue du nombre d’utilisateurs et une confiance grandissante des français vis-à-vis de l’homéopathie. Comme si le caractère infinitésimal de son principe actif rassurait en ces temps de scandales sanitaires et d’effets indésirables.

L'homéopathie repose sur les effets thérapeutiques de substances dont la toxicité est supprimée par l'emploi de très petites doses, jusqu'au niveau dit "infinitésimal”. Les effets resteraient spécifiques à la substance diluée, alors même qu'il n'en subsiste parfois aucune trace moléculaire. Sur un plan règlementaire, le médicament homéopathique est défini comme « tout médicament obtenu à partir de substances appelées souches homéopathiques selon un procédé de fabrication homéopathique décrit par la pharmacopée européenne. La pharmacopée française comporte 312 souches pour préparation homéopathique (PPH) publiées.


La précédente enquête, de juin 2011, marquait déjà une forte progression du recours à l'homéopathie. Si en 2002, 74% des patients se déclaraient « enclins » à se soigner par homéopathie, en 2004, ils n'étaient que 39% à en prendre, en 2010, c'était déjà 8 foyers sur 10 (ou 53% des usagers) qui y avaient recours. Cette nouvelle enquête, menée début janvier 2012 à nouveau pour le laboratoire Boiron, montre la continuité dans la progression du recours à l'homéopathie puisque 56% des interviewés déclarent l'utiliser, vs 53% en 2010 et 39% en 2004. 16% seraient même des utilisateurs très réguliers (vs 5% en 2004).

Le résultat majeur reste le niveau de confiance grandissant des Français vis-à-vis de l'homéopathie. Ainsi plus de 3 Français sur 4 (77%) lui font confiance, bien plus qu'à la plupart des médicaments ou des vaccins. Alors que la laboratoire y voit une crédibilité croissante de l'efficacité de l'homéopathie, peut-être faut-il y voir aussi une assurance d'innocuité dans un contexte de perte de confiance, en général dans le médicament allopathique.

Autres actualités sur le même thème

Pages