Vous recherchez une actualité
Actualités

HÔPITAL: Toujours un risque de décès plus élevé le weekend

Actualité publiée il y a 6 années 1 mois 5 jours
BMJ

Cette étude britannique confirme le risque plus élevé de décès des patients admis dans les hôpitaux le weekend, ici dans les établissements du National Health Service (NHS) britannique. De nouvelles données, présentées dans le British Medical Journal, qui mettent en exergue la part des décès évitables et appellent à davantage de recherches sur les améliorations de protocoles possibles pour réduire ces risques.


Les chercheurs de l'Université de Birmingham, de l'University College de Londres et du NHS ont réexaminé l'association entre la journée d'hospitalisation et les taux de mortalité dans les hôpitaux, en Angleterre, sur la période 2013-2014.

Leur analyse, qui confirme de précédentes données sur la période 2009-10, montre aussi que

· si moins de patients sont admis le week-end, ceux-là sont plus susceptibles d'être plus sévèrement malades ou blessés, ce qui peut aussi contribuer à expliquer leur risque plus élevé de décès le weekend, du vendredi au jusqu'au lundi ;

· Les patients admis les samedi et dimanche sont plus susceptibles de l'être en urgence : c'est le cas de 50% et 65% des admissions respectivement vs 29% pour les jours de semaine ;

· la durée du séjour est également plus élevée, en cas d'admission les samedi et reçoit un

· diagnostic associé à un risque plus élevé de décès, soit respectivement 24,6% et 29,2%, vs moins de 20% pour une admission en semaine ;

· près de 11.000 décès supplémentaires interviennent chaque année dans les 30 jours suivant l'admission à l'hôpital le vendredi, samedi, dimanche, ou lundi vs une admission au cours des autres jours de la semaine (mardi, mercredi, jeudi) ;

· les patients déjà hospitalisés avant le début du week-end ne présentent pas ce risque accru de décès.

L'«effet week-end » est donc à nouveau confirmé. Il s'explique comme précédemment, par des équipes réduites du vendredi soir jusqu'au lundi matin. Un effet dont l'ampleur ne peut être ignorée, soulignent les auteurs, et qui appelle à « chercher les améliorations possibles, le week-end pour lutter contre le risque accru de mortalité ».

Un éditorial de fond du Dr Helen Crump du Nuffield Trust s'interroge sur l'opportunité d'augmenter globalement les niveaux de dotation en personnel le weekend, ce qui se ferait au détriment de la semaine avec des conséquences potentiellement graves dans d'autres services. Dans un autre éditorial lié, Paul Aylin, professeur d'épidémiologie à l'Imperial College London appelle à plus de recherche pour déterminer la relation «complexe» entre les niveaux de dotation et la sécurité des patients.

Source: BMJ 05 September 2015

BMJ2015;351:h4596 Increased mortality associated with weekend hospital admission: a case for expanded seven day services?

BMJ 2015;351:h4473 Seven day working: why the health secretary's proposal is not as simple as it sounds

BMJ 2015;351:h4652 Making sense of the evidence for the “weekend effect”

Lire aussi: HÔPITAL: L'effet « weekend » et son risque de décès à nouveau confirmé –

HÔPITAL: Admission le weekend, risque de décès plus élevé -

Autres actualités sur le même thème