Vous recherchez une actualité
Actualités

LAIT, BOISSONS SUCRÉES: C'est la consommation totale qui doit être surveillée

Actualité publiée il y a 7 années 3 mois 3 semaines
Journal of the Academy of Nutrition and Dietetics

C’est ce que rappelle cette étude publiée dans l’édition en ligne du 18 juillet du Journal of the Academy of Nutrition and Dietetics qui alerte sur la diminution de la consommation de lait chez les enfants alors que la consommation de boissons sucrées light aurait plus que doublé, montre, qu’en réalité ces deux phénomènes ne sont pas liés. Et c'est la consommation totale de boissons caloriques qu'il convient de surveiller, en prévention du surpoids et de l'obésité.

Si les données générales de consommation suggèrent ou donnent l'impression que les boissons sucrées « allégées » auraient peu à peu tendance à remplacer des boissons plus nutritives dans l'alimentation des enfants, cette nouvelle étude montre que la diminution de la consommation de lait des enfants n'est pas significativement liée à l'évolution de leur consommation de sodas et de boissons aux fruits aromatisées. « Nous confirmons que la diminution de la consommation de lait chez les enfants n'est pas liée à l'évolution de leur consommation de boissons sucrées», rapporte l'auteur principal, le Pr Reena Oza-Frank, PhD, du Centre de recherche périnatale et du service de pédiatrie de l'Université Ohio State à Columbus. « Indépendamment du volume de boissons sucrées consommées, le lait et les jus de fruits 100% ont toujours été des compléments dans l'alimentation des enfants et leur consommation évolue indépendamment des autres types de boissons». Les chercheurs ont suivi la consommation de boissons chez 7 .445 étudiants participant à l'étude cohorte Early Childhood Longitudinal Study, Kindergarten Class of 1998-1999 (ECLS-K), une étude nationale représentative des enfants, de la maternelle à la primaire incluse. Les enfants ont rempli un questionnaire de consommation alimentaire dans les classes de CE2 à CM2 comportant leur consommation de lait, jus de fruits 100% et de boissons sucrées. L'analyse intégrait des facteurs démographiques, socioéconomiques, école publique ou privée, déjeuner pris à la maison ou à l'école, déjeuner gratuit ou à prix réduit, consommation de légumes, de fruits et de produits de restauration rapide.


Dans l'ensemble, la consommation de boissons caloriques diminue de façon significative entre les dernières classes de primaire. La consommation de lait diminue aussi, la consommation de jus de fruits 100% augmente durant ces années et indépendamment de la consommation de boissons sucrées. Cependant,

· la consommation de lait chute plus chez les enfants qui consomment des boissons sucrées vs ceux qui n'en consomment pas.

· Cette baisse de la consommation de lait est encore plus significative chez les enfants qui consomment des boissons sucrées tous les jours. Cela représente, chez ces enfants, en moyenne 2 verres de lait en moins en dernière année de primaire vs 3 années auparavant.

· Les garçons consomment plus de boissons sucrées que les filles.

· Le « petit consommateur » de boissons sucrées fréquente plutôt l'école publique, prend son déjeuner à la cantine, et bénéficie de prix réduit à l'école.

Les boissons sucrées ou sodas ne viennent pas remplacer pas les autres boissons caloriques dans l'alimentation des enfants : Car, après ajustement avec les caractéristiques démographiques et le mode de nutrition, les changements dans la consommation de lait des enfants et de jus de fruits ne s'avèrent pas significativement liés à l'évolution de leur consommation de boissons sucrées au fil du temps. Les enfants qui ont augmenté leur consommation de lait ont, en effet, également augmenté leur consommation de jus au cours de la période d'étude de trois ans, indiquant que le lait et le jus sont un complément, pas des substituts, dans le régime alimentaire des enfants. « L'analyse indique que la consommation de lait et de jus de fruits augmente ou diminue en tandem pour la plupart des enfants », conclut le Dr Frank-Oza. Conclusion, quand un enfant augmente sa consommation d'une boisson calorique, il augmente en général sa consommation des autres boissons caloriques. Les professionnels de la nutrition, mais aussi les parents doivent donc surveiller l'apport calorique total dans le cadre d'un régime alimentaire sain !

Source: Journal of the Academy of Nutrition and Dietetics via Eurekalert (AAAS) “Sugar-sweetened drinks are not replacing milk in kid's diets » (Visuels Les produits laitiers)

Accéder aux dernières actualités sur les boissons sucrées

Autres actualités sur le même thème