Vous recherchez une actualité
Actualités

Les JEUX VIDÉO violents ne font pas un comportement antisocial!

Actualité publiée il y a 7 années 3 heures 23 min
PLoS ONE

Call of Duty ou Grand Theft Auto, des jeux vidéo qu’on pourrait qualifier de violents ou antisociaux ne semblent pas diminuer les aspects pro-sociaux du comportement du joueur, après sa partie, selon cette étude de l'Université de Queensland (Australie) publiée dans l’édition du 3 Juillet dans la revue en libre accès PLoS ONE. « Les jeux vidéo violents ne réduisent pas la serviabilité des joueurs », concluent les auteurs.


L'étude, menée par Morgan Tear and Mark Nielsen de l'Université de Queensland a fait jouer, pendant 20 minutes, des participants à l'un des 4 jeux vidéo puis, à la fin du test, un chercheur laissait tomber son stylo pour voir combien de joueurs se penchaient pour le ramasser.

Quel que soit le jeu et son caractère violent, seuls 40 à 60% des participants aident à ramasser les stylos à la fin de l'étude.

Dans une seconde expérience, les chercheurs constatent que les participants sont plus enclins à aider, lorsque les stylos sont tombé au milieu de leur partie plutôt qu'à la fin. Alors 75% des participants vont apporter leur aide, vs 31% si c'est à la fin de la partie. De plus, le type de jeu vidéo, violent ou pas violent n'a pas d'impact sur le résultat.

Ici les auteurs n'ont donc pas trouvé de corrélation entre la pratique d'un jeu vidéo violent ou anti-social et un comportement pro-social diminué.

D'autres études ont néanmoins suggéré des résultats différents. Une étude de 2012, publiée dans le Journal of Experimental Social Psychology encourage les parents à réduire l'exposition des enfants aux jeux vidéo violents car ils réduiraient la réponse du cerveau à la violence, et augmenteraient les comportements agressifs. Ou encore une étude présentée à la réunion de la Radiological Society of North America qui suggère qu'une seule semaine de jeux vidéo violents suffit à entraîner des changements durables dans la région du cerveau associée à la fonction cognitive et à la maîtrise des émotions…Bref une pratique encore récente dont il est difficile, aujourd'hui, d'évaluer les effets neurologiques à terme.

Source: PLoS ONE July 3, 2013 doi:10.1371/journal.pone.0068382 Failure to Demonstrate That Playing Violent Video Games Diminishes Prosocial Behavior

Accéder aux dernières actualités sur Jeux vidéo et santé

Autres actualités sur le même thème