Vous recherchez une actualité
Actualités

MÉDECINE RÉGÉNÉRATIVE: La promesse des cellules souches de moelle osseuse

Actualité publiée il y a 8 années 2 mois 3 semaines
Comptes-rendus Biologies

Créer, à partir de cellules souches adultes de moelle osseuse, des cellules de tissu d'autres organes, comme le cœur, le cerveau et le pancréas contribuera à augmenter le potentiel de réparation des organes lésés par des maladies comme le diabète, la maladie de Parkinson ou d'Alzheimer. Ces chercheurs de l'Université du Maryland publient des résultats prometteurs sur l’utilisation, chez la souris, de cellules souches adultes de moelle osseuse. Cette recherche, menée en collaboration avec l'Université de Paris Descartes est publiée dans l’édition en ligne du 2 juillet des Comptes-rendus Biologies, une publication de l'Académie française des sciences.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

«Trouver des cellules souches capables de restaurer la fonction de différents organes endommagés serait le Saint Graal de l'ingénierie tissulaire», explique le Pr David Trisler, professeur de neurologie à l'Université du Maryland. Sa recherche marque une nouvelle étape dans ce processus, en identifiant le potentiel de ces cellules adultes de moelle osseuse, et, en particulier, de certaines d'entre-elles.


Ces cellules CD34 + de moelle osseuse, pluripotentes, soit capables de se transformer et de remplacer les cellules normales de différents organes, peuvent désormais être cultivées à partir d'un échantillon restreint. Ici, l'équipe prouve la pluripotence de ces cellules souches embryonnaires et leur supériorité par rapport aux cellules souches sanguines. De plus ces cellules CD34 + ont une durée de vie limitée et ne produisent pas de tératomes, les tumeurs qui se forment parfois avec l'utilisation de cellules souches. En résumé, ces cellules CD34 + présentent des capacités pluripotentes similaires à celles des cellules souches embryonnaires, mais comme elles existent dans la moelle osseuse normale, elles forment une vaste source pour la thérapie cellulaire autologue, avec les avantages d'une absence de risque de rejet immunitaire, explique le Pr Paul Fishman, professeur de neurologie, également à l'Université du Maryland.

Le potentiel de ces cellules souches adultes de moelle osseuse ouvre de nouvelles possibilités pour la recherche scientifique avant d'être testé par des essais cliniques sur l'Homme.

Source: Comptes Rendus Biologies, In Press, Corrected Proof, Available online 29 June 2012 Adult hematopoietic progenitors are multipotent in chimeric mice (Vignette Columbia University “CD34+ vascular progenitor cells)

Accéder aux dernières actualités sur les Cellules souches, la médecine régérative

Autres actualités sur le même thème