Vous recherchez une actualité
Actualités

MÉMOIRE et SOMMEIL: Apprendre avant de dormir permet de mieux mémoriser

Actualité publiée il y a 7 années 7 mois 3 semaines
PLoS ONE

Dormir, après avoir « traité » de nouvelles informations, permet bien de mieux les mémoriser confirme cette nouvelle étude de l'Université de Notre-Dame, publiée dans l’édition du 22 mars de la revue PLOS One. Comme dit l’auteur, « d’une certaine manière, le cerveau se consolide durant le sommeil ».

La mémoire déclarative se réfère à la capacité à se souvenir des faits et des événements, et peut être décomposée en mémoire épisodique (mémoire des événements) et mémoire sémantique (mémoire des connaissances générales). Nous utilisons ces 2 types de mémoire tous les jours.


La psychologue Jessica Payne et ses collègues de Notre-Dame ont suivi 207 élèves qui ont l'habitude dormir au moins 6 heures par nuit. Les participants ont été assignés au hasard à étudier des paires de mots sémantiquement liés ou non à 9h00 ou à 21h00 et ont été testés sur leur mémorisation 30 minutes, 12 heures ou 24 heures plus tard.

· Au test de 12 heures après, la mémoire globale s'avère supérieure après une nuit de sommeil par rapport à une journée de veille. Toutefois, cette différence de performance est le résultat d'une détérioration marquée dans la mémoire pour des paires de mots sans rapport (mémoire épisodique) mais pas pour les paires de mots connexes (mémoire sémantique).

· Au test de 24 heures après, tous les sujets ayant eu une nuit complète de sommeil et une journée complète de veille, la mémoire s'avère significativement supérieure quand le sommeil a eu lieu peu de temps après l'apprentissage, plutôt qu'après une journée complète de veille.

L'étude confirme que le sommeil directement après l'apprentissage est bénéfique pour la mémoire et pour les deux types de mémoire, ce qui signifie que ce peut être une bonne chose de se répéter toutes les informations dont nous avons besoin juste avant d'aller au lit. L'auteur conclut que « d'une certaine manière, le cerveau se consolide durant le sommeil »

Source: PLoS ONE « Memory for Semantically Related and Unrelated Declarative Information: The Benefit of Sleep, the Cost of Wake” (Vignette INSV)

Accéder aux dernières actualités sur la Mémoire

Autres actualités sur le même thème