Vous recherchez une actualité
Actualités

MIGRAINE sans aura: La susceptibilité génétique confirmée

Actualité publiée il y a 8 années 4 semaines 51 min
Nature Genetics

La migraine affecte 1 femme sur 6 et 1 homme sur 8, ce qui en fait l’une des principales causes d’incapacité. La confirmation de nouvelles prédispositions génétiques à une forme très courante de migraine, la migraine sans aura, avec l’identification de 4 nouveaux gènes de susceptibilité par ces chercheurs du Consortium International Headache Genetics, va permettre de progresser dans la détection précoce et la prise en charge de cette affection handicapante. Des conclusions publiées dans l'édition du 10 juin de la revue Nature Genetics.

CORONAVIRUS

TENA soutient les aidants
familiaux et leurs proches

Nous soutenons les aidants familiaux et leurs proches pendant cette période difficile. Cliquez ici pour retrouver nos conseils et astuces simples sur l'hygiène.

Les crises de migraine sans aura sont les plus fréquentes. Elles débutent par une douleur généralement localisée sur la tempe et au-dessus de l'œil qui s'étend ensuite sur la moitié du crâne (douleur hémicrânienne). Un rapport américain évalue ses coûts économiques similaires à ceux du diabète et l'OMS indique qu'elle est l'une des principales causes d'années vécues avec une incapacité (AVI). Les nouveaux gènes identifiés dans cette étude confirment l'hypothèse que la dérégulation de molécules importantes intervenant dans la transmission des signaux dans les neurones du cerveau, contribuent à la migraine sans aura. 2 de ces gènes suggèrent également un rôle possible des vaisseaux sanguins et donc de perturbations dans la circulation sanguine.


C'est à partir d'études d'associations pangénomiques (GWAS) permettant d'identifier des variantes du génome typique d'une susceptibilité à la migraine et des comparaisons des génomes de 4.800 patients souffrant de migraine, pris en charge en cliniques spécialisées, avec ceux de plus de 7.000 témoins non-migraineux, que ces chercheurs du Consortium International Headache Genetics sont parvenus à identifier ces 4 nouveaux gènes.

C'est la 3è étude faisant état de prédispositions génétiques aux formes courantes de migraine, mais la première sur ce type le plus fréquent de migraine. « L'étude établit pour la première fois un gène spécifique qui contribue à cette forme commune de la maladie », confirme le Pr Aarno Palotie président du Consortium et membre chercheur du Welcome Trust. «Des études possibles uniquement grâce à une collaboration de grande envergure mobilisant bases de données et expertise et expertises internationales, et qui ouvrent de nouvelles voies de recherche et de traitement », souligne le Dr Arn van den Maagdenberg, l'un des principaux auteurs de l'étude.

Source : Nature Genetics doi:10.1038/ng.2307 Genome-wide association analysis identifies susceptibility loci for migraine without aura (Visuel NIH)

Accéder aux dernières actualités sur la Migraine

Lire aussi : MIGRAINE: Découverte d'un gène typiquement féminin

MIGRAINE AVEC AURA : Le gène muté mis en cause au Canada

MIGRAINE : Découverte d'un premier gène responsable

Autres actualités sur le même thème