Vous recherchez une actualité
Actualités

MIGRAINES: La foudre, facteur déclencheur de maux de tête

Actualité publiée il y a 6 années 11 mois 4 semaines
Cephalalgia

La migraine a aussi ses facteurs environnementaux et la foudre pourrait être un de ses déclencheurs, selon cette étude américaine publiée dans l’édition du 24 janvier de la revue très spécialisée Cephalalgia. Ainsi, l’incidence des maux de tête, cephalées et autres migraines augmenterait jusqu’à 30% pendant les orages et la foudre.

La migraine est un mal de tête sévère souvent accompagné de nausées et de vomissements ainsi que d'une aversion à la lumière et au son. Dans la migraine avec aura, le mal de tête est précédé par des symptômes neurologiques, le plus souvent des symptômes visuels tels que l'apparition de lumières clignotantes. La migraine peut être déclenchée par différents facteurs selon les individus, u aliment même ou une boisson, le stress, l'exercice, les règles chez les femmes. Enfin d'autres déclencheurs environnementaux ont déjà été identifiés, comme les lumières vives, les changements de température et un environnement étouffant ou enfumé.


Cette étude, financée par le laboratoire GlaxoSmithKline (GSK) et menée par des chercheurs de l'Université de Cincinnati (Ohio) a porté sur un échantillon de 90 personnes, âgées en moyenne de 44 ans, souffrant de migraines qui prenaient part à deux essais portant sur différents traitements de la migraine. Les participants devaient tenir un journal de leurs maux de tête, durant 3 à 6 mois, en documentant leurs maux de tête, leur sévérité, leur durée, et les symptômes associés. Les chercheurs ont rapproché ces crises des bulletins météo de leurs régions respectives.

Les auteurs constatent bien une association en foudre et maux de tête, avec un risque de céphalées augmenté de 30% par temps orageux :

En moyenne, les participants ont déclaré souffrir de maux de tête non migraineux (comme des céphalées de tension par exemple) durant environ 11 jours par mois, et de migraines durant 7 jours par mois. Les 2 régions d'études ont connu des orages durant environ 21% de la période d'étude. Par rapport aux jours sans foudre, durant les journées orageuses avec foudre, les participants ont montré,

· 31% de probabilités en plus de déclarer une céphalée (tous types de maux de tête confondus) (OR : 1,31 IC : 95% de 1,07 à 1,66)

· 28% de probabilités en plus de déclarer une migraine (OR 1,28)

Les autres variables météorologiques peuvent réduire cette association qui reste néanmoins toujours significative. La foudre serait donc bien un élément déclencheur de maux de tête et de migraines, si l'on en croit cette association, la relation causale n'ayant pas été démontrée. Sont-ce les ondes électromagnétiques ou la production de bio-aérosols comme l'ozone ou encore l'augmentation de la circulation des spores fongiques ? Des résultats à confirmer par de plus larges études.

Source: Cephalalgia online January 24 2013 doi: 10.1177/0333102412474502 Lightning and its association with the frequency of headache in migraineurs: An observational cohort study (Visuel © Mopic - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur les Migraines

Autres actualités sur le même thème