Vous recherchez une actualité
Actualités

OBÉSITÉ: En surpoids mais en forme quand même?

Actualité publiée il y a 5 années 1 semaine 4 jours
Annals of Internal Medicine

De nombreuses études ont suggéré que la masse grasse n’était pas le seul facteur à prendre en compte dans le risque métabolique ou cardiaque, tous les autres facteurs métaboliques tels que la pression artérielle ou encore le tour de taille…. C’est ici une méta-analyse de chercheurs de Toronto qui fait ici le point des données scientifiques et répond à la question dans les Annals of Internal Medicine : « Peut-on être en surpoids et en bonne santé ? ».


Les chercheurs du Mount Sinai Hospital (Toronto) ont combiné les résultats de 12 études sur les effets du poids et des facteurs métaboliques sur le risque de maladies cardiovasculaires et de décès.

Les 72.567 participants ont été classés en fonction de leur niveau de risque « métabolique » c'est-à-dire en fonction de facteurs tels que le tour de taille, le taux de triglycérides, le cholestérol HDL et LDL, la tension artérielle et la glycémie à jeun. Les chercheurs ont ensuite regardé les résultats pour les participants en regard des données de sujets métaboliquement sains et de poids normal et ont développé puis calculé un score de risque global pour les différentes « catégories » de participants vs des sujets en bonne santé métabolique et de poids normal :

· Les sujets en surpoids mais métaboliquement sains présentent un risque similaire d'événements cardiovasculaires et de décès toutes cause, combinés (RR : 1,10),

· les sujets obèses mais métaboliquement sains présentent également un risque globalement similaire (RR : 1,19),

· cependant, à 10 ans de suivi, donc sur le long terme, le risque s'élève significativement (RR : 1,24),

· les sujets à trouble métabolique mais de poids normal présentent un risque très accru (RR : 3,14),

· les sujets à trouble métabolique en surpoids, présentent également un risque accru (RR : 2,7)

· les sujets à trouble métabolique atteints d'obésité, un risque accru comparable (RR 2,65).

En conclusion, si les personnes obèses mais sans facteur de risque métabolique présentent un risque accru de décès prématuré par rapport aux personnes en bonne santé métabolique et à poids de santé, il reste possible d'être en surpoids et de rester en bonne santé. Ces sujets, expliquent les auteurs, ont probablement également une masse musculaire développée. Mais, en constatant que les facteurs de risque métaboliques priment en quelque sorte, en matière de risque cardiovasculaire, sur l'excès de poids, l'étude ne minimise pas le risque lié à l'excès de masse grasse. Elle rassure néanmoins en démontrant qu'à condition d'être métaboliquement sain, sauf à être atteint d'obésité, le surpoids n'est pas associé à une augmentation des risques. Néanmoins, contrôler son poids reste un facteur majeur de bonne santé.

Source: Annals of Internal Medicine December 3 2013 doi:10.7326/0003-4819-159-11-201312030

Are Metabolically Healthy Overweight and Obesity Benign Conditions?: A Systematic Review and Meta-analysis. (Visuel © tan4ikk - Fotolia.com)

Accéder à nos dossiers-Pour y accéder, vous devez être inscrit et vous identifier

Obésité de l'enfant (1/6)
Troubles du comportement alimentaire

Lire aussi sur le Syndrome métabolique

Autres actualités sur le même thème

Pages