Vous recherchez une actualité
Actualités

PARENTALITÉ: Pourquoi les mères voient toujours le dernier plus petit qu'il n'est?

Actualité publiée il y a 5 années 10 mois 3 semaines
Current Biology

On dit « le petit dernier » et les mères le voient en effet plus petit en taille qu’il ne l’est réellement. Ces chercheurs de l'Université de Swinburne (Australie) qui nomment ce syndrome fréquent « l’illusion du bébé » nous expliquent pourquoi il est courant que les parents aient une perception déformée du plus jeune de leurs enfants. Des conclusions, publiées dans la revue Current Biology, qui vont éclairer les grands-parents comme les « jeunes » parents.


De nombreux parents vont même, à la naissance du second, trouver que le premier a grandi d'un seul coup durant la nuit. C'est normal, expliquent les auteurs, jusqu'à la naissance suivante, les parents sont sous le coup d'une « illusion de bébé ». L'explication de cette illusion n'est pas liée seulement au fait que le l'enfant plus âgé apparaît alors bien plus grand que le nouveau-né, c'est une illusion qui habite les parents jusqu'à la naissance du bébé suivant. A la naissance d'un nouveau bébé, les parents voient alors leur premier enfant plus âgé qu'il ne l'est vraiment.

70 % des mères déclarent avoir vécu cette illusion : Ces conclusions reposent sur une étude, menée par interview auprès de 747 mères sur leur vécu, autour de la naissance et après la naissance d'un nouveau bébé.

· 70 % des mères racontent avoir connu cette illusion, et la vivre toujours avec leur dernier enfant.

· Et lorsque les chercheurs demandent aux mères d'estimer la taille de leurs jeunes enfants, âgés de 2 à 6 ans, les chercheurs constatent que même à l'aide d'un mur et d'un crayon, les mères parviennent à sous-estimer considérablement la taille du plus jeune et de 7,5 cm en moyenne !

· En revanche, les estimations de taille pour les aînés sont pratiquement exactes.

Une illusion non sans fonction : Nous traitons donc, nous-autres parents, nos plus jeunes enfants, comme s'ils étaient plus jeunes qu'ils ne le sont. Le « bébé de la famille » ne grandit jamais et reste toujours « le bébé » pour ses parents. C'est aussi une illustration de la manière dont nos sentiments, en particulier lorsqu'il s'agit des enfants, vont affecter nos perceptions. Enfin, sur le plan de l'évolution, cette illusion a bien une fonction, concluent les chercheurs : Cette perception erronée va effectivement permettre de distinguer plus facilement et plus rapidement son « plus jeune » des autres enfants.

Source: Current Biology 16 December 2013 doi:10.1016/j.cub.2013.10.071 Parental misperception of youngest child size (Visuel© BeTa-Artworks - Fotolia.com)

Accéder aux dernières actualités sur la Parentalité

Autres actualités sur le même thème