Vous recherchez une actualité
Actualités

PrEP: Ipergay valide le concept de prophylaxie au moment des rapports sexuels

Actualité publiée il y a 4 années 7 mois 2 semaines
ANRS

Ces résultats de l’essai ANRS Ipergay sont qualifiés d’avancée majeure dans la lutte contre le VIH, par le Pr Jean-François Delfraissy, directeur de l'ANRS. Au point que tous les participants de l’essai vont désormais pouvoir bénéficier de la PrEP ou prophylaxie pré-exposition qui vise à réduire le risque d'infection par le VIH en utilisant des antirétroviraux. Le bras placebo est supprimé. Selon le Pr Jean-Michel Molina, coordinateur de l’essai : « Le concept de prophylaxie biomédicale au moment de l'exposition au risque d'infection par le VIH, dans un cadre d'offre élargie de prévention, est validé ».


Dès mai 2012, les Etats-Unis avaient pris le tournant de la PrEP, en entérinant, via l'Agence FDA, l'AMM de Truvada (emtricitabine et ténofovir) pour la PrEP, soit en prévention de l'infection à VIH et en prise quotidienne pour les personnes à risque élevé. Cette autorisation reposait sur les données de 2 grandes, études randomisées, en double aveugle, contrôlées contre placebo, dont,

· l'essai IPREX mené chez 2.499 participants VIH-négatifs transgenres à haut risque d'infection à VIH : qui aboutit à une réduction de 42% du risque d'infection à VIH,

· et l'essai Partners PrEP trial mené auprès de 4.758 couples hétérosexuels dont un des partenaires était infecté par le VIH : qui conclut que Truvada réduit le risque d'infection de 75% vs placebo.

Depuis juillet 2014, l'Organisation mondiale de la Santé recommande aux hommes ayant des rapports sexuels avec d'autres hommes (HSH) qui ont près de 20 fois plus de risque d'être infectés par le VIH que la population générale, la prise d'antirétroviraux dans le cadre de la prévention face au VIH.

Enfin, plus récemment, l'étude PROUD a été menée au Royaume-Uni chez des HSH a donné lieu à la recommandation de donner une PrEP continue à tous les participants de l'essai au vu de résultats intermédiaires, non précisés, où la PrEP se révélait "hautement protectrice contre le VIH".

L'essai IPERGAY pour Intervention Préventive de l'Exposition aux Risques avec et pour les Gays, conduit depuis février 2012, part du principe que, sur 6.300 nouveaux cas de VIH diagnostiqués en France chaque année, 42% touchent des HSH et vise à valider l'efficacité de la prise d'un antirétroviral en prophylaxie sur la réduction du risque de contamination par le VIH chez ce groupe de population. L'essai, mené en double aveugle chez plus de 400 volontaires en France, s'accompagne d'un ensemble de mesures (conseils personnalisés et rapprochés de prévention, dépistages répétés du VIH, dépistage et traitement des autres infections sexuellement transmissibles, vaccination contre l'hépatite B, distribution de préservatifs et de gel…), conformément à l'avis du Conseil national du sida (CNS).

L'essai ANRS IPERGAY démontre aujourd'hui l'efficacité de la PrEP, bien supérieure à celle observée dans l'essai IPREX, lorsque le traitement est pris au moment des rapports sexuels. Tous les participants de l'essai vont pouvoir bénéficier de ce traitement (Truvada®) "à la demande", au moment de l'exposition sexuelle. Le bras placebo est donc supprimé.

Les résultats complets de l'essai ANRS IPERGAY devraient être disponibles début 2015. L'essai va se poursuivre pendant au moins un an. Il est en effet important de s'assurer du maintien du bénéfice de la PrEP " à la demande" sur le long terme et d'en apprécier également la tolérance.


Interstitiel Fiducial

Autres actualités sur le même thème

Pages