Vous recherchez une actualité
Actualités

Prévention VASCULAIRE: Les statines efficaces même en cas de risque faible

Actualité publiée il y a 7 années 4 mois 4 jours
The Lancet

Cette large méta-analyse anglo-australienne qui a porté au total sur plus de 170.000 personnes confirme, à nouveau, que les statines, en réduisant le taux de cholestérol LDL réduisent proportionnellement le risque d’événements vasculaires même les personnes à faible risque vasculaire. Ces résultats, déjà publiés dans l’édition avancée en ligne de mai dernier du Lancet, appellent à une révision des recommandations de prescription des statines.

L'analyse a compilé les données de 27 études sur les statines sur une durée de suivi moyenne de 4,8 ans et relevé les événements vasculaires, infarctus du myocarde, décès d'origine coronarienne, accidents vasculaires cérébraux, ou revascularisations coronaires. Les participants ont été répartis en fonction de leur risque d'événements vasculaires majeurs à 5 ans. Pour chaque groupe, les chercheurs de l'Université d'Oxford et de Sydney, ont estimé l'évolution du risque relatif d'événement vasculaire par 1,0 mmol / L de réduction du cholestérol LDL. Une réduction d'environ 21%/ réduction d'1,0 mmol / L du taux de LDL : Les auteurs confirment que la réduction par statines des taux de cholestérol LDL réduit le risque d'événements vasculaires majeurs de 21% par réduction d'1,0 mmol / L du taux de LDL, indépendamment de l'âge, du sexe, taux de départ de cholestérol LDL, des antécédents de maladie vasculaire, c'est-à-dire aussi chez les patients à faible risque, au départ, de développer la maladie.


Quel que soit le niveau de risque : Cette réduction des événements vasculaires majeurs, proportionnelle à la réduction des taux de LDL, s'avère aussi significative, quel que soit le niveau de risque (ou groupe de participants). Du groupe à plus faible risque et jusqu'au groupe à risque maximum, le risque est respectivement réduit de 38%, 31%, 21%, 19% et 21%. La réduction du risque d'accident vasculaire cérébral pour le groupe « risque <10% » s'avère similaire similaire à celle observée dans les groupes à risque plus élevé. Chez les participants sans antécédents vasculaires, les statines ont permis de réduire le risque vasculaire de 15% et de mortalité toutes causes confondues de 9%, toujours par mmol / L de réduction du cholestérol LDL.

Il n'y a aucune preuve d'incidence de cancer ou de mortalité par cancer accrue par les statines.

En conclusion, les auteurs indiquent que chez les patients à risque d'événements vasculaires majeurs inférieur à 10% à 5 ans, chaque réduction de 1 mmol / L du cholestérol LDL permet une réduction absolue des événements vasculaires majeurs d'environ 11/ 1000 à 5 ans. Un bénéfice, qui dépasse largement les dangers connus des statines. Or, selon les recommandations actuelles, ces personnes ne seraient actuellement pas éligibles au traitement par statine. Les directives actuelles recommandent en effet la prescription de statines aux patients ayant un risque d'au moins 20% de risque de développer une MCV dans les 10 ans. Les lignes directrices devraient donc être revues, concluent les auteurs.

Source: The Lancet, 11 August 2012 Doi:10.1016/S0140-6736(12)60367-5 « The effects of lowering LDL cholesterol with statin therapy in people at low risk of vascular disease: meta-analysis of individual data from 27 randomised trials”

Lire aussi: PRÉVENTION CARDIAQUE: Tous les 50 ans et plus, aux statines!

Toutes les actualités sur les Statines

Autres actualités sur le même thème