Vous recherchez une actualité
Actualités

PSYCHO: Antisocial, un comportement lié à un profil génétique?

Actualité publiée il y a 5 années 2 mois 1 semaine
International Journal of Neuropsychopharmacology

Cette étude menée auprès d’adolescents suédois révèle comment 3 facteurs génétiques interagissent avec le cerveau et peuvent aller jusqu’à favoriser un comportement antisocial. Les conclusions de cette étude, présentées dans l’International Journal of Neuropsychopharmacology montrent aussi qu’un environnement positif comme une bonne influence des parents peut permettre de rectifier le tir.

3 variantes génétiques, fréquentes en population générale, dépendantes de facteurs environnementaux donc qualifiables de variantes épigénétiques et, enfin, qui vont s'influencer mutuellement, pour accroître la propension au comportement antisocial, c'est ce qu'on retiendra de cette étude de l'Université de Montréal (UdeM).


Sheilagh Hodgins, de l'UdeM a mené cette étude auprès de 1.337 adolescents suédois pour déterminer si la délinquance et le comportement antisocial, ici chez les jeunes, sont associés à des interactions entre ces 3 variantes génétiques. Les participants ont renseigné de manière anonyme par questionnaire leur expérience de la délinquance, des conflits familiaux, de violence sexuelle, ainsi que la qualité de leur relation avec leurs parents. Ils ont également fourni un échantillon de salive à partir duquel les chercheurs ont pu effectuer une analyse ADN.

Les 3 gènes « concernés » :

- Le gène de la monoamine oxydase A (MAOA) code pour une enzyme clé dans le catabolisme ou cascades de processus moléculaires touchant certains neurotransmetteurs, en particulier de la sérotonine. Plusieurs variantes de MAOA vont intervenir dans la « prédisposition »à ce comportement antisocial :

o Une variante moins active de MAOA, portée par 25% des populations blanches va augmenter chez certains groupes de population, en particulier chez les personnes victimes de violence physique dans leur enfance, le risque de comportement antisocial de l'enfance à l'âge adulte,

o Une autre variante à forte activité du gène MAOA interagit chez les femmes, avec l'adversité durant l'enfance, pour augmenter le risque de comportement antisocial, plus tard dans la vie.

- Le gène du facteur neurotrophique dérivé du cerveau (BDNF pour Brain Derived Neurotrophic Factor), intervient dans la modulation de la plasticité neuronale, c'est-à-dire la capacité de réorganisation de nos cellules cérébrales.

Les variantes de BDNF à faible expression, portées par environ 30% de la population sont associées à un comportement agressif en cas de confrontation ou de situation agressive.

- Le transporteur de la sérotonine 5-HTTLPR a lui-aussi une variante à faible activité portée par environ 20% des personnes. Parmi ces porteurs, l'exposition à l'adversité dans l'enfance augmente le risque de comportement antisocial et agressif.

3 variantes génétiques qui interagissent les unes avec les autres mais aussi avec la violence des conflits pour augmenter la probabilité de délinquance. Une relation parent-enfant positive pourra diminuer le risque. Cependant, les porteurs des variantes à faible activité des 3 gènes, exposés à des conflits sont ici ceux qui signalent les niveaux les plus élevés de comportement délinquant.

En conclusion, les variantes MAOA, BDNF, et 5-HTTLPR, interagissent les unes avec les autres et également avec des facteurs négatifs de l'environnement pour augmenter le risque de comportement antisocial et de délinquance. La bonne nouvelle, c'est que de bonnes relations avec les parents ou d'autres types d'environnements positifs vont permettre d'atténuer cette prédisposition génétique.

Ces gènes affectent donc le comportement et modifient aussi la sensibilité à l'environnement.

Source: International Journal of Neuropsychopharmacology December 11, 2014 DOI:org/10.1093/ijnp/pyu107

Genotypes do not confer risk for delinquency but rather alter susceptibility to positive and negative environmental factors: Gene-environment interactions of BDNF Val66Met, 5-HTTLPR, and MAOA-uVNTR (Visuel © alexskopje - Fotolia.com)

Autres actualités sur le même thème