Vous recherchez une actualité
Actualités

QUALITÉ et SÉCURITÉ des soins: Des indicateurs en progression, d'autres à améliorer

Actualité publiée il y a 6 années 8 mois 4 semaines
HAS

Compte-rendu de fin d'hospitalisation, informatisation et évaluation de la douleur, si globalement les indicateurs de qualité et de sécurité des soins sont en progression, certains restent à améliorer. La deuxième édition de la semaine de la sécurité des patients, du 26 au 30 novembre est l’occasion, pour la Haute Autorité de Santé (HAS) de publier les résultats des indicateurs de qualité et de sécurité des soins 2011, par établissement, sur le site Platines. Alors que depuis 6 ans, les établissements se sont engagés dans la démarche, aujourd’hui 16 indicateurs sont en place et la HAS déploie cette année de nouveaux indicateurs, dont un en cancérologie et un sur l'évaluation du risque d'escarre en HAD.

16 indicateurs sont déjà suivis, 7 pour la lutte contre les infections nosocomiales et 9 pour la qualité et la sécurité de la prise en charge du patient (QUALHAS). Ces derniers indicateurs permettent à l'usager de comparer les différents établissements en termes de qualité et de sécurité des soins, en toute transparence sur la tenue du dossier du patient, l'évaluation de la douleur, le dépistage des troubles nutritionnels, la qualité et le délai d'envoi du compte-rendu de fin d'hospitalisation, et la tenue et le contenu du dossier d'anesthésie. Depuis 2011, ces indicateurs s'appliquent à la majorité des secteurs hospitaliers en médecine-chirurgie-obstétrique (MCO), aux soins de suite de réadaptation (SSR), à l'hospitalisation à domicile (HAD) et à la psychiatrie. La HAS précise que chaque établissement a 2 mois à compter de ce jour pour mettre à la disposition du public ses résultats individuels encore incomplets, pour 2011.


Les principaux résultats des indicateurs de qualité de prise en charge du patient montrent une progression

- dans les secteurs MCO et SSR,

o sur le délai d'envoi des courriers de fin d'hospitalisation : en MCO, la moyenne nationale est passée de 40 à 48% mais seul un patient sur 2 bénéficie d'un compte-rendu de fin d'hospitalisation ou d'un courrier de sortie envoyé dans les 8 jours, alors qu'en SSR, cette moyenne est passée de 67 à 75%, soit près de 8 patients sur 10.

o sur l'évaluation de la douleur : en MCO comme en SSR, l'évaluation de la douleur passe de 61 à 73% pour le MCO et de 57 à 71% pour les SSR.

- En santé mentale adulte, pour tous les indicateurs, une amélioration dans le temps est constatée

o sur la tenue du dossier patient, avec un score de conformité à 73%,

o sur l'envoi d'un courrier de fin d'hospitalisation dans un délai inférieur ou égal à 8 jours (47%).

- Pour la HAD, une amélioration dans le temps est également constatée sur la tenue du dossier patient (77%), cependant la coordination et la continuité des soins restent à améliorer.

4 nouveaux indicateurs globalement en progression :

- La sensibilisation aux règles hygiéno-diététiques après un infarctus du myocarde qui permet de réduire les facteurs de risque de la récidive, concerne aujourd'hui près de 6 patients sur 10.

- La réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) en cancérologie, garante de la qualité de la prise en charge ultérieure bénéficie aujourd'hui à 7 patients sur 10.

- L'évaluation du risque d'escarre en HAD est pratiquée pour 7 patients sur 10

- L'informatisation totale des dossiers et des résultats d'indicateurs, reste très variable selon les secteurs (6% en MCO (hors dialyse), 18% en SSR, 16 % en santé mentale adulte, 84% en HAD).

Infections nosocomiales, 81% des établissements de santé en classe A ou B : Pour continuer à progresser sur le champ de la sécurité des patients, les infections nosocomiales bénéficient aujourd'hui d'indicateurs dits de 2ème génération, plus spécifiques sur les grands risques graves et évitables, dont celui des infections du site opératoire et de la diffusion des bactéries multi-résistantes. En 2011, sur 2.801 établissements concernés par le tableau de bord, seuls 11 établissements sont non répondants. Le score agrégé, élaboré à partir des résultats de 5 indicateurs affecte 81% des établissements de santé en classe A ou B (les 2 meilleures). Les résultats individuels du tableau de bord des infections nosocomiales de chaque établissement de santé sont diffusés en ligne sur la plateforme Platines.

Autres actualités sur le même thème